Pas d'avance sur le projet final de l'autoroute Henri-IV

L'agrandissement d'Henri-IV ne comporte toujours pas d'échéancier, mais... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

L'agrandissement d'Henri-IV ne comporte toujours pas d'échéancier, mais le projet devrait être réalisé d'ici 2024.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'avance prise cette année dans la réfection des structures de l'autoroute Henri-IV ne se reflétera pas directement dans l'échéancier de l'élargissement, mais elle permettra la réalisation de travaux périphériques. Si bien qu'au moment du grand branle-bas, les routes de contournement seront libérées.

Le calme est revenu depuis quelques semaines sur cette artère parmi les plus achalandées de toute la ville de Québec. Le sous-traitant EBC a reconstruit en une saison plutôt que deux les structures au-dessus de la rivière Lorette et de la rue Rideau. En 2016, quelques travaux de finition sont à prévoir, comme la dernière couche d'asphalte, mais rien d'aussi dérangeant que cet été. Le chantier de 32 millions $ devait initialement s'achever en 2017.

«Le fait que sur Henri-IV, le chemin est libre l'an prochain, ça permet au ministère et à la Ville [de Québec] de réaliser des interventions à proximité qui vont faciliter la poursuite du projet par la suite», explique Guillaume Paradis, porte-parole du MTQ.

«Habituellement, on ne touche pas aux artères de contournement. Maintenant, ça les rend disponibles», renchérit Sylvain Gagné, porte-parole de la Ville de Québec.

Il faudra attendre le dévoilement de la programmation routière, qui a lieu habituellement au printemps, pour savoir quels chantiers seront lancés. 

Le projet toujours en planification

L'élargissement de l'autoroute est toujours en planification. Assujetti à la Directive sur les grands projets d'infrastructures car la dépense dépasse les 100 millions $, le projet ne comporte pas encore d'échéancier précis. Tout ce qu'on sait, c'est qu'il doit être réalisé d'ici 2024. Selon M. Paradis, il est impossible de conclure qu'une année sera retranchée au bout du compte en raison de l'avance prise cette année. «On ne le sait pas.»

Dans le Plan québécois des infrastructures (PQI) dévoilé lors du dernier budget provincial, le gouvernement Couillard a avancé un montant de 1,4 milliard $ sur quatre ans afin de financer les travaux préalables à l'élargissement de l'autoroute Henri-IV et à la réfection du Palais des congrès de Montréal.

L'autoroute, voie d'entrée et de sortie du pont Pierre-Laporte, doit gagner une voie dans chaque direction entre les autoroutes Charest et Félix-Leclerc, plus au nord. Les travaux sur la chaussée seront effectués en trois volets qui correspondent à trois sections d'Henri-IV. Il n'est pas déterminé encore si les travaux se feront du nord au sud ou du sud au nord, mais le gouvernement assure que ce sera dans un ordre logique.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer