9 millions $ pour raccorder le réseau cyclable de Québec

L'administration Labeaume souhaite étirer la saison de vélo... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

L'administration Labeaume souhaite étirer la saison de vélo en ouvrant les pistes cyclables plus tôt au printemps et en les entretenant plus tard à l'automne. Il n'est toutefois pas question de déneiger à court terme des pistes cyclables, car elles ne supporteraient pas la machinerie lourde nécessaire.

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Rouler à bicyclette «de n'importe où à n'importe où» dans la ville de Québec, plus tôt au printemps et plus tard à l'automne, et stationner son vélo sans se casser la tête. La Ville de Québec a dévoilé mardi sa nouvelle Vision des déplacements à vélo et annoncé des investissements de 9 millions $ «minimum» sur trois ans pour ajouter une centaine de kilomètres à son réseau cyclable.

Cette Vision, qui couvre les années 2016 à 2021, remplace le Plan directeur du réseau cyclable datant de 2008 et échu depuis deux ans. Pour l'élaborer, la Ville de Québec a demandé l'aide de Vélo Québec. Ensemble, ils ont donné priorité à 68 projets totalisant une centaine de kilomètres à réaliser d'ici cinq ans. À terme, le réseau cyclable de la capitale comptera ainsi plus de 400 km.

Après consultation des amateurs de vélo, il a été convenu de favoriser «l'interconnexion» du réseau. Cela suppose de relier les tronçons cyclables existants afin de pouvoir parcourir de plus grandes distances sans rencontrer d'obstacles. Jean-François Martel, conseiller en planification des transports à la Ville de Québec, a parlé mardi de «compléter la colonne vertébrale» du réseau cyclable pour pouvoir se déplacer «de n'importe où à n'importe où» dans la ville.

Il est aussi question de faciliter «l'intermodalité» de façon à ce que les cyclistes puissent compléter leurs déplacements en autobus ou à pied.

La vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l'aménagement du territoire, Julie Lemieux, a fait le constat que le réseau récréatif est assez bien développé dans la capitale. «Le problème, c'est le réseau utilitaire. On se l'est fait dire par les cyclistes», a-t-elle souligné.

La priorité

La priorité sera donc de desservir les principaux générateurs de déplacements dans la ville de Québec, comme les grands pôles d'emplois et les artères et centres commerciaux par exemple. Une attention particulière sera portée aux connexions entre le réseau cyclable et les écoles pour développer de bonnes habitudes chez les jeunes et assurer leur sécurité.

L'idée d'un grand corridor cyclable qui relierait l'Université Laval à la colline parlementaire, comme celui envisagé il y a quelques années sur le boulevard René-Lévesque, est écartée pour le moment. «Avec toutes les barrières qu'on va éliminer, la fluidité nord-sud et est-ouest va être grandement améliorée», a assuré Mme Lemieux, vantant au passage les mérites du corridor Père-Marquette.

La conseillère municipale a insisté sur l'importance d'ajouter des espaces de stationnement pour bicyclettes partout en ville : aux terminus d'autobus, au pied des côtes, près des grands employeurs et des équipements municipaux.

L'administration Labeaume souhaite étirer la saison de vélo en ouvrant les pistes cyclables plus tôt au printemps et en les entretenant plus tard à l'automne. Il n'est cependant pas question de déneiger à court terme des pistes cyclables car la machinerie lourde pourrait les endommager. Les prochaines pistes seront toutefois conçues de façon à en supporter le poids. Des efforts seront aussi faits pour déneiger certains corridors sur rue.

«La priorité, c'est vraiment le réseau estival. On avait du retard à rattraper», a justifié Mme Lemieux.

La Ville de Québec promet également un meilleur marquage au sol, étudie la possibilité d'installer des goulottes pour monter facilement certains escaliers et côtes avec un vélo, fera la promotion de son réseau cyclable et d'une cohabitation harmonieuse avec les autres usagers.

Pour le moment, il n'est pas prévu de retirer des espaces de stationnement ou des voies de circulation aux automobiles pour accommoder les vélos. Deux projets pilotes allant dans ce sens seront cependant lancés l'été prochain dans le quartier Saint-Roch, dans les rues Montmagny et du Roi. Cela permettra de mesurer les impacts pour les deux clientèles concernées.

Pas de réjouissances

L'opposition à l'hôtel de ville a refusé de se réjouir mardi de la Vision des déplacements à vélo. «On va le croire quand on va le voir», a tranché le chef de l'opposition, Paul Shoiry. «Il y a eu tellement d'annonces dans les dernières années par l'équipe du maire Labeaume. Des annonces de millions de dollars pour des centaines de kilomètres de pistes de vélo» qui ne sont pas réalisés, a-t-il poursuivi, sceptique.

Cette fois-ci sera la bonne, a assuré le maire Régis Labeaume, car les projets sont concrets, priorisés. «On s'engage à le faire, ce sera fait dans cinq ans», a-t-il martelé.

Le premier mot qui est venu à la bouche d'Étienne Grandmont, directeur d'Accès transports viables, a été «enfin». Selon lui, les objectifs publicisés hier «sont quand même assez ambitieux». «Une moyenne de 20 kilomètres par année, je pense que c'est assez intéressant. Ça peut être l'impulsion qui nous permet de sortir la ville de Québec des cancres» à l'échelle nord-américaine, a-t-il poursuivi. Avec Valérie Gaudreau

Projets d'aménagements cyclables pour 2016

  1. Boulevard de l'Atrium-avenue de l'Isère
  2. Boulevard de la Morille-rue Le Page
  3. Boulevard des Gradins-rue de la Girandole
  4. Boulevard du Loiret-rue du Rubis
  5. Rue Jalobert-boulevard Wilfrid-Hamel
  6. Rue Blaise-Pascal-rue Watt
  7. 3e Avenue Est/rue Prince-Edouard
  8. 3e Avenue Ouest/rue du Colisée
  9. Avenue Chauveau-boulevard Saint-Jacques
  10. Rue Blanche-Lamontagne-rue Clémenceau
  11. Boulevard Armand-Paris-rue Ardoin; rue Adanac-boulevard Armand-Paris
  12. Boulevard des Chutes-rue Francheville
  13. Avenue Saint-David-CFP Samuel-De Champlain
  14. Rue John-Molson-terrain Hydro-Québec

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer