Opération Nez Rouge: deux millions de retours à la maison

Près de 1900 raccompagnements ont été offerts vendredi... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Près de 1900 raccompagnements ont été offerts vendredi soir au Québec par Opération Nez rouge, qui amorçait sa 32e campagne.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Lancée dans la capitale en 1984, Opération Nez rouge n'a aujourd'hui plus besoin de présentation. L'organisme a d'ailleurs franchi samedi soir le cap du deux millions de raccompagnements.

Pour célébrer, un groupe de bénévoles montréalais s'est vu remettre un voyage de trois jours à New York. «C'est un voyage pour les trois membres de l'équipe ainsi que pour leur conjoint. Ils vont pouvoir aller cet hiver à New York et voir un match d'une équipe professionnelle de leur choix, explique au Soleil le porte-parole d'Opération Nez rouge, David Latouche. On avait le choix de récompenser un client qui a fait un choix responsable, mais nous avons plutôt décidé de l'axer vers les bénévoles, car c'est grâce à eux que nous avons aujourd'hui deux millions de raccompagnements», ajoute-t-il.

Et pourquoi une équipe de Montréal et pas de Québec, puisque l'organisme a été fondé dans la capitale par Jean-Marie De Koninck? «C'est vraiment le hasard qui a fait le choix», répond M. Latouche.

Pour sa première soirée d'activité, vendredi soir, Opération Nez rouge a raccompagné près de 1900 personnes dans la province, dont une centaine dans la ville de Québec. «Ç'a été une soirée réussie», se réjouit M. Latouche.

Environ 1800 bénévoles se sont mobilisés pour le coup d'envoi de la 32e campagne d'Opération Nez rouge, dont une centaine dans la capitale.

Cette fin de semaine, les organisateurs s'attendent à faire de 3500 à 4000 raccompagnements. «Les premières fins de semaine ne sont jamais les plus occupées», précise le porte-parole. «Le gros coup va se donner dans les fins de semaine avant Noël. On va avoir des partys de famille et des partys de bureau.»

Opération Nez rouge, qui se poursuivra jusque dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, permet aux gens ayant pris un verre de trop de rentrer de façon sécuritaire à la maison. Un bénévole conduit alors votre voiture jusqu'à votre domicile.

Depuis sa création, le concept a été repris dans six provinces, soit la Colombie-Britannique, l'Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, l'Ontario et le Nouveau-Brunswick.

L'idée a également franchi les frontières canadiennes, des Opérations Nez rouge étant notamment implantées en Suisse, en France, au Portugal et même à l'autre bout du monde, puisque l'Australie a manifesté son intérêt cette année.

Selon les organisateurs, le montant des dons - entièrement versés à des organismes sportifs et destinés aux jeunes - atteint près de 1,5 million $.

Application

Pour sa 32e édition, les organisateurs ont aussi rafraîchi leur application mobile. «Ce qui va être pratique dans les prochaines semaines, c'est que nous avons le temps d'attente. Les gens vont pouvoir planifier leur déplacement. Ils ont dans l'application mobile le numéro de la centrale, si elle est ouverte ou fermée, le numéro d'un service de taxi et le temps d'attente pour la région», conclut M. Latouche, qui estime qu'environ 75 000 raccompagnements vont avoir lieu au pays cette année, dont 55 000 dans la province et 6200 à Québec.

En 2014, Opération Nez rouge avaient réalisé 55 433 raccompagnements au Québec, dont 6283 dans la ville de Québec. Avec La Presse Canadienne

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer