La misère des piétons à Québec fait un tabac sur le web

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Scénario banal à Québec. Une jeune femme veut traverser la rue à un passage pour piétons bien identifié, mais voit plusieurs véhicules lui passer sous le nez sans jamais s'arrêter. Pour sensibiliser les automobilistes au «plaisir» de laisser passer un piéton, Accès transports viables (ATV) a imaginé une fin heureuse qui connaît un franc succès sur le Web.

La vidéo réalisée par Accès transports viables pour souligner la fin du Mois du piéton a été mise en ligne dimanche et a tout de suite retenu l'attention. En fin de journée lundi, elle avait déjà fait l'objet de plus de 50 000 visionnements.

On y voit une jeune femme tentant de traverser la rue là où il y a de larges lignes jaunes peintes sur la chaussée et un affichage conséquent accordant la priorité aux piétons. Plusieurs véhicules la dépassent sans même ralentir, même si le Code de la sécurité routière prescrit de s'arrêter. Quand un camionneur se décide enfin à laisser passer la piétonne comme il se doit, surgissent une fanfare, une mascotte et c'est la fête. «Faites-vous plaisir! Laissez passer un piéton!» peut-on lire en conclusion.

Pour des raisons pratiques, la vidéo a été tournée la semaine dernière sur l'avenue de Salaberry, devant le centre Culture et environnement Frédéric-Back, où loge justement ATV.

Étienne Grandmont, directeur général de l'organisme qui fait la promotion des transports durables et parle au nom des utilisateurs du transport collectif, explique que la réalité a malheureusement rattrapé la fiction pendant le tournage. Pendant deux heures, alors que des dizaines et des dizaines de véhicules ont croisé le passage pour piétons où attendait l'actrice principale, un seul automobiliste s'est arrêté pour la laisser passer, outre bien sûr le camion «organisé avec le gars des vues».

Pire. Pour certaines scènes, la circulation a dû être interrompue momentanément, mais des automobilistes ont passé outre à l'interdiction qui leur était faite d'avancer, se mêlant à la fanfare et aux figurants. «On sentait, même pendant le tournage, que ça répondait à un besoin de sensibiliser les gens», conclut philosophiquement M. Grandmont.

Celui-ci croit qu'il faudrait davantage de sensibilisation de la part de la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ) et des policiers de Québec - même de la répression - pour faire évoluer les mentalités. Une tâche qui n'est pas impossible, dit-il, puisque «les Québécois sont capables» de respecter les passages pour piétons quand ils voyagent en Ontario ou aux États-Unis. «Les gens circulent beaucoup par les mêmes chemins à tous les jours, donc ils doivent savoir où il y a une traverse piétonne. Il n'y a pas de raison que ça ne se fasse pas.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer