Les marcheurs, principale cause des embouteillages au Centre Vidéotron

En attendant la fameuse passerelle, le maire Labeaume... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

En attendant la fameuse passerelle, le maire Labeaume continue de privilégier la stratégie de faire appel aux policiers de la Ville de Québec pour gérer la circulation à la sortie de l'amphithéâtre les soirs d'événements.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vers un nouveau Colisée

Actualité

Vers un nouveau Colisée

Un groupe de gens d'affaires veut doter Québec d'un nouvel amphithéâtre multifonctionnel pouvant accueillir tant des matchs sportifs que des spectacles. Le projet a ses partisans comme ses détracteurs. »

<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Les personnes qui se stationnent à l'extérieur des terrains du Centre Vidéotron pour assister aux spectacles et aux matchs de hockey seraient la principale cause des problèmes d'embouteillage au nouvel amphithéâtre lorsqu'ils marcheraient pour se rendre à leurs véhicules à la fin de la soirée.

«Nous avons regardé ça avec les gens du Centre Vidéotron et le diagnostic est clair : le problème vient de l'endroit où sera installée une passerelle en décembre. Il y a des gens qui se demandaient pourquoi on faisait installer une passerelle. Bien là, vous l'avez, la raison», a expliqué le maire de Québec, Régis Labeaume, mercredi, après l'assemblée du conseil d'agglomération.

La Ville a investi 2 millions $ pour l'aménagement de cette passerelle au-dessus de l'échangeur Soumande. Cette infrastructure visera à éviter que les piétons venant de Fleur de Lys ou de la rue de la Concorde aient à traverser une entrée et une sortie d'autoroute pour se rendre sur le site d'ExpoCité. Un parcours piéton les guidera ensuite vers le Centre Vidéotron.

De 5000 à 6000 personnes

«Il passe de 5000 à 6000 personnes à cet endroit, essentiellement des marcheurs qui se sont stationnés à l'extérieur du site, notamment à Fleur de Lys. La passerelle, dont l'installation finale devrait être faite au début décembre, devrait régler une bonne partie du problème», poursuit le maire.

Le maire Labeaume a expliqué qu'environ 60 % de la clientèle du nouvel amphithéâtre vient du nord de la ville via l'autoroute Laurentienne et voit ainsi son unique accès à la bretelle de l'autoroute bloqué par les milliers de marcheurs qui passent par là en l'espace d'une demi-heure.

«Après la passerelle, il y aura la mise en place du système de gestion du stationnement, puis il y a 300 places de stationnement qui ne sont pas souvent utilisées. On essaie de rediriger des gens vers là», a poursuivi le maire.

En attendant la fameuse passerelle, le maire Labeaume continue de privilégier la stratégie de faire appel aux policiers de la Ville de Québec pour gérer la circulation à la sortie de l'amphithéâtre les soirs d'événements.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer