L'élargissement de l'autoroute Laurentienne abandonné au nord

L'autoroute Laurentienne... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'autoroute Laurentienne

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le projet d'élargissement de l'autoroute Laurentienne entre George-Muir et Louis-XIV est abandonné, a déclaré mardi le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sam Hamad. Les efforts du ministère des Transports du Québec et de la Ville de Québec se concentrent maintenant vers la partie plus au sud où circulent davantage d'autobus. 

Les fonctionnaires des deux organisations «vont travailler ensemble sur le point où vraiment il y a une congestion importante en termes d'autobus et de circulation», a brièvement expliqué M. Hamad aux journalistes en marge du caucus hebdomadaire des libéraux, mardi. «Le projet tel que présenté pour faire une voie de covoiturage, une voie réservée pour les autobus, ce projet-là au tronçon qui a été présenté, c'est terminé.»

S'il y a des voies réservées pour le transport collectif, ce sera «plus loin, s'il y a lieu» après des études plus poussées, a précisé le ministre. Il était accompagné de son collègue aux Transports, Robert Poëti, qui est demeuré coi.

En attendant le nouveau projet, l'appel d'offres pour des services professionnels en vue de la préparation des relevés topographiques et des plans et devis de l'élargissement en direction sud entre George-Muir et Louis-XIV sera annulé, selon ce que nous avons appris. 

Tout le débat sur d'éventuelles voies réservées sur Laurentienne part de ce mandat, ébruité par Le Soleil il y a deux semaines. Le sous-traitant devait planifier la chaussée, le drainage, l'éclairage, la signalisation et la gestion de la circulation pendant le chantier, pour lequel aucun échéancier n'était avancé. Le montant du contrat n'avait pas encore été établi, mais celui des travaux de construction était estimé entre 10 et 15 millions $. Cinq firmes avaient déposé des offres. Elles repartiront toutes bredouilles. 

Le «bébé et l'eau du bain»

Pour Éric Caire, député de La Peltrie, le gouvernement libéral jette «le bébé avec l'eau du bain» en repoussant tout projet d'élargissement de Laurentienne dans sa partie nord s'il n'y a pas de voie réservée associée. «En quoi on ne peut pas faire les travaux en haut pendant qu'on fait les études en bas?» demande-t-il.

Mardi, le caquiste a souligné que les automobilistes en provenance des banlieues de la couronne nord sont confrontés quotidiennement à des bouchons à l'heure de pointe du matin. Il a aussi rappelé que la nouvelle députée libérale de Chauveau, Véronyque Tremblay, a promis l'élargissement de Laurentienne lors de la campagne électorale partielle du printemps. 

M. Caire se montre par ailleurs ouvert à une voie réservée pour le transport en commun au sud de Félix-Leclerc si la preuve est faite que cela soulagerait la circulation. «Nos positions ne sont pas dogmatiques. Si on en arrive à la conclusion qu'il y a utilisation importante d'un nouveau tronçon [par les autobus], le modèle qu'on a expérimenté sur Robert-Bourassa [avec covoiturage] fonctionne bien et on pourrait l'exporter», dit-il. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer