Plus de bus sur Laurentienne que sur Robert-Bourassa

Environ 500 autobus du RTC circulent quotidiennement dans... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Environ 500 autobus du RTC circulent quotidiennement dans les voies réservées sur Robert-Bourassa. En guise de comparaison, environ un millier empruntent Laurentienne les jours de semaine.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il passe plus d'autobus sur l'autoroute Laurentienne que dans les voies réservées au transport en commun et au covoiturage sur Robert-Bourassa. De quoi alimenter le débat sur la pertinence de dupliquer la formule.

Le Soleil a demandé au Réseau de transport de la Capitale (RTC) combien de ses véhicules ont à emprunter l'autoroute Laurentienne quotidiennement. Pour un portrait plus juste, l'axe a été séparé en deux, avec l'autoroute Félix-Leclerc comme ligne de démarcation. 

Dans la partie nord, comprise entre la rue George-Muir et Félix-Leclerc, 65 autobus avec des passagers à bord circulent en direction sud les jours de semaine. S'ajoutent 153 bus en transit, donc sans client. En direction nord, le RTC rapporte 65 véhicules en service et 158 en transit. Il y a donc 441 bus qui roulent chaque jour sur ce tronçon. 

Débat enflammé

C'est dans ce secteur que le ministère des Transports du Québec (MTQ) planifie un élargissement. Il concerne le segment borné par la rue George-Muir et le boulevard Louis-XIV, en direction sud. L'échéancier des travaux, estimés à 10 millions $, n'est pas précisé, pas plus que la vocation de la voie qui sera ajoutée. Cela n'a pas empêché le débat de s'enflammer, comme lors de l'élargissement de Robert-Bourassa et maintenant d'Henri-IV. Transport en commun, covoiturage, liberté totale, chaque option a ses partisans. 

Éric Caire, qui appuie l'élargissement, mais n'est pas chaud à l'idée de dupliquer le modèle des corridors réservés au transport collectif, évoquait plus tôt cette semaine une vingtaine de passages d'autobus dans chaque direction dans le haut de Laurentienne. Le député caquiste de la Coalition avenir Québec (CAQ) avait fait ses calculs à partir du site du RTC. 

Dans la partie sud de Laurentienne, entre Félix-Leclerc et la rue de la Croix-Rouge, l'achalandage est encore plus imposant. Les jours de semaine, il y circule environ

500 bus dans chaque direction, soit un millier de bus au total. Environ la moitié des véhicules sont en service et les autres en transit. 

À titre de comparaison, environ 500 véhicules du RTC circulent quotidiennement dans les voies réservées aux autobus et au covoiturage sur Robert-Bourassa, toutes directions confondues. Selon les chiffres rendus publics lors de l'inauguration en 2013 et rappelés au souvenir du Soleil par la porte-parole Julie Drolet, la proportion de bus avec des clients à bord est toutefois plus importante que sur Laurentienne. 

À noter que le nombre d'autobus sur Robert-Bourassa a augmenté après la mise en service des voies réservées, car le RTC en a profité pour ajouter des parcours express vers le boulevard Laurier et l'Université Laval. Depuis bientôt un an, les bus doivent aussi partager l'espace avec les automobiles ayant au moins deux passagers à bord.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer