Une deuxième vie grâce à Davie

Le projet de Davie, qui propose de transformer... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le projet de Davie, qui propose de transformer un cargo en navire ravitailleur, est  «temporaire». Il s'agirait d'une solution «rapide» et «abordable» pour la marine canadienne qui pourrait être livrée d'ici moins de deux ans.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

ZONE Chantier Davie
ZONE Chantier Davie

Le chantier maritime Davie Canada inc., à Lévis, célèbre cette année ses 190 ans. L'histoire de ce chantier est ponctuée d'années fastes et de périodes moins glorieuses, embauchant par moments des milliers de travailleurs et connaissant d'autres années plus difficiles, incluant la fermeture. Aujourd'hui bien relancé, ce chantier s'est complètement transformé, a innové, et fournit du travail à quelque 900 personnes. Savez-vous que l'histoire de ce chantier, intimement liée à celle de Lévis, a d'abord commencé... à Québec? Connaissez-vous l'aventure de M. Davie? Qui sont les actuels propriétaires? Et qu'est-ce qu'en disent les dirigeants syndicaux et le maire Gilles Lehouillier? Le journal Le Soleil souligne cet anniversaire avec ce supplément qui sera distribué à plus de 100 000 exemplaires dans sa version papier dans les quotidiens Le Soleil et Le Droit, tous deux membres du Groupe Capitales Médias. Rendez-vous aux internautes à lesoleil.com pour consulter le contenu du cahier. »

<p>Gabrielle Thibault-Delorme</p>
Gabrielle Thibault-Delorme

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) La Marine royale canadienne pourra bientôt profiter de l'expertise de la Davie, qui propose de transformer un cargo en navire ravitailleur.

«Depuis plusieurs années, la marine ne peut s'aventurer plus loin que 300 miles nautiques des frontières puisqu'ils ne sont pas capables de ravitailler», explique Marc-André Deschênes, responsable des relations publiques chez Davie Canada. «Stratégiquement, pour un pays, quand tu n'as pas ça, tu es obligé de faire des ententes et de dévoiler ce que tu planifies.»

La construction de deux navires ravitailleurs, qui pourront fournir les forces notamment en diesel, en essence et en eau, a été retardée sous les gouvernements de Jean Chrétien et de Paul Martin, avant que le projet ne soit repris par les conservateurs.

«Rapide» et «temporaire»

Le projet proposé par Davie est «temporaire». Il s'agirait d'une solution «rapide» et «abordable» pour la marine canadienne, qui pourrait être livrée d'ici moins de deux ans.

«Nous prenons un cargo et le transformons en navire ravitailleur», a expliqué Alex Vicefield, pdg d'Inocea, au cours d'un entretien avec Le Soleil. La veille du déclenchement des élections, le 1er août, le ministre de la Défense nationale Jason Kenney a confirmé une lettre d'intention avec Davie.

Le porte-conteneurs Asterix était tout désigné. Le navire se départira de ses équipements et ses soutes au chantier du Groupe Aecon, à Pictou, en Nouvelle-Écosse. Le navire «vidé» devrait faire son entrée au chantier Davie au printemps 2016.

Depuis août, Davie s'active à construire la nouvelle charpente du Asterix. Les nouvelles sections (réservoirs, équipements, hangars...) du navire ravitailleur seront intégrées à l'ancien cargo. Le nouveau navire serait muni d'un héliport, de deux hangars à avions, d'un hôpital et de deux grues.

L'obtention du contrat permettrait de rappeler 200 travailleurs au chantier.

Dans les cartons

Outre le navire ravitailleur, Davie a dans la mire une autre entente avec la marine canadienne. Un projet d'une durée de «5 à 10 ans» pour la réparation et la maintenance d'une nouvelle classe de navires destinée aux eaux arctiques.

Rappelons que le 7 juillet, Davie s'est vue accorder un contrat de 16 millions $ par la Garde côtière pour la réfection et la remise à niveau du brise-glace NGCC Henry Larsen. Il s'agissait du quatrième contrat octroyé par la Garde côtière depuis 2012, pour un total dépassant les 40 millions $. Les travaux sur le NGCC Henry Larsen devraient se terminer avant mai 2016.

Partager

À lire aussi

  • Un fleuron dans le paysage lévisien

    Transports

    Un fleuron dans le paysage lévisien

    Pendant plus de 185 ans, le chantier Davie a fait partie du paysage lévisien. Maintenant bien installé dans le quartier Lauzon, le chantier naval a... »

  • Le chantier aux multiples naissances

    Transports

    Le chantier aux multiples naissances

    Intimement lié à la ville de Lévis, l'histoire du chantier Davie a pourtant commencé... à Québec. »

  • Un chantier tourné vers l'avenir

    Transports

    Un chantier tourné vers l'avenir

    Avant la fermeture de 2010, le chantier Davie était, à toutes fins utiles, mort. Le rachat en 2012 par Inocea a cependant complètement changé la... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer