L'autoroute Laurentienne Sud sera élargie

L'élargissement du tronçon sud de l'autoroute 73 vise... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

L'élargissement du tronçon sud de l'autoroute 73 vise à décongestionner le trafic venant de la couronne nord.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après Henri-IV, le ministère des Transports du Québec (MTQ) compte élargir l'autoroute Laurentienne Sud entre la rue George-Muir et le boulevard Louis-XIV afin de soulager le trafic venant de la couronne nord.

Le MTQ a publié au mois d'août un appel d'offres pour des services professionnels en vue de la préparation des relevés topographiques ainsi que des plans et devis du «projet d'élargissement de l'autoroute Laurentienne».

Seule la direction sud est visée, à la hauteur de Charlesbourg. En plus d'ajouter une voie aux deux existantes, le MTQ planifie le réaménagement des bretelles d'entrée et de sortie de la rue de la Faune, du poste de contrôle routier et des boulevards Jean-Talon et Louis-XIV. En direction nord, l'autoroute 73 compte trois voies jusqu'à Jean-Talon. Aux heures de pointe, la circulation est très lourde dans le secteur.

Le sous-traitant devra planifier la chaussée, le drainage, l'éclairage, la signalisation et la gestion de la circulation pendant le chantier, pour lequel aucun échéancier n'est avancé.

Cinq firmes ont déposé des propositions. La gagnante sera désignée prochainement sur la base de la compétence des ressources humaines suggérées. Le montant du contrat sera calculé en fonction des taux horaires établis selon l'expérience. Le coût des travaux de construction est estimé à 10 millions $.

Jusqu'à aujourd'hui, l'élargissement de l'autoroute Laurentienne dont il était périodiquement question visait le tronçon entre le boulevard Wilfrid-Hamel et l'autoroute Félix-Leclerc, plus au sud.

Avares de détails

Le plan de mobilité durable de 2011 prévoyait d'ailleurs, une fois les travaux terminés, l'aménagement d'une voie réservée au transport en commun dans chaque direction entre le centre-ville et Félix-Leclerc. Récemment, la Ville de Québec a plutôt ciblé l'accotement de Laurentienne pour aménager de nouvelles voies réservées au covoiturage.

Le Soleil n'a rien vu sur le sujet dans ses lectures. Guillaume Paradis, porte-parole du MTQ, a refusé d'en dire davantage. «Toutes les informations disponibles figurent aux documents d'appel d'offres. Le Ministère fera connaître en temps et lieu les détails quant à la réalisation du projet et les changements à la circulation qui en découleront», a-t-il répondu à nos questions.

Environ 63 000 véhicules circulent quotidiennement sur le tronçon de l'autoroute 73 qui va de Louis-XIV à Jean-Talon et 47 000 de Jean-Talon à George-Muir, selon les débits recensés par le MTQ.

Le Ministère est déjà engagé dans un autre élargissement nord-sud, beaucoup plus important celui-là, sur l'autoroute Henri-IV. Après les travaux de remplacement de structures au-dessus de la rivière Lorette et de la rue Rideau, une voie sera ajoutée dans chaque direction entre les autoroutes Charest et Félix-Leclerc. Le chantier doit s'étirer jusqu'en 2022 et coûter environ 400 millions $.

Chaque fois qu'il est question d'élargir des autoroutes, les partisans d'une mobilité durable s'opposent. Ils font remarquer que ces interventions diminuent les bouchons pendant une très courte période de temps. Au fur et à mesure que le développement immobilier s'intensifie dans les couronnes, la circulation se gâte à nouveau. Le cas de l'autoroute Robert-Bourassa est régulièrement cité en exemple.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer