Groupe Techna conteste le contrat des radars photo

Michel Guay, président-directeur général du Groupe Techna, ne... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Michel Guay, président-directeur général du Groupe Techna, ne décolère pas depuis l'adjudication du contrat des radar photo, en mai.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Groupe Techna, qui a échappé le contrat des nouveaux radars photo, demande l'annulation et la reprise de l'appel d'offres, qu'il estime avoir été taillé sur mesure pour CGI.

Michel Guay, président-directeur général de Gtechna, ne décolère pas depuis l'adjudication du contrat, en mai. Sa propre soumission a été jugée non conforme, si bien que l'enveloppe de prix n'a pas été ouverte. Or, il proposait de fournir les équipements, les installer et les entretenir pendant 10 ans pour 15 millions $, soit la moitié du montant accordé à CGI.

M. Guay souligne avoir raté la cible par trois petits points sur une possibilité de 100 points. Il a demandé des explications au gouvernement du Québec. Lundi, des fonctionnaires du Centre de services partagés du Québec (CSPQ), l'organisme qui a mené l'appel d'offres pour le compte du ministère des Transports, l'ont rencontré.

À son grand malheur, il n'est pas ressorti beaucoup mieux renseigné. «On a passé au-dessus de la note demandée pour tout ce qui était équipement technologique», s'est-il fait dire. Ce sont les explications, la présentation qui lui auraient fait perdre des points, déduit-il. «C'est une question de jugement, très arbitraire», rage l'entrepreneur, qui a notamment fourni des lecteurs de plaques d'immatriculation à la Sûreté du Québec. 

M. Guay n'est pas le seul à se plaindre. Ver-Mac, une entreprise de Québec, a aussi dénoncé l'octroi du contrat à CGI, dans les pages du Journal de Québec. Ver-Mac, un manufacturier de panneaux à messages variables installés à Québec, a été disqualifié parce qu'il ne détenait pas une licence de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ), même si le sous-traitant responsable de l'installation possédait la sienne. Le prix soumis tournait aussi autour de 15 millions $. 

En fait, sur quatre soumissionnaires, seule la proposition de CGI a été jugée conforme. La troisième entreprise, Systèmes Urbains, a été écartée pour avoir posé une condition à son offre. 

Au printemps, sous pression médiatique, le Conseil du trésor et son ministre Martin Coiteux ont commandé une vérification du processus d'adjudication du contrat d'acquisition des 37 radars photo (18 mobiles, 6 fixes et 13 appareils de surveillance aux feux de circulation) requis pour la deuxième phase de déploiement le long des routes du Québec.

Les conclusions apparaissent dans un communiqué de presse diffusé le 30 juin, veille d'un jour férié. «Les travaux de vérification démontrent que le processus d'adjudication a été réalisé conformément au cadre normatif en gestion contractuelle. Il n'y a donc aucune raison de remettre en question l'attribution de ce contrat», peut-on y lire.

Gestion «douteuse»

Sans la nommer, le gouvernement attribue à des «critères de qualité» la mise au rancart du dossier de Gtechna. Il dit également ignorer les prix des soumissionnaires ne s'étant pas qualifiés puisque les enveloppes n'ont jamais été décachetées. 

Michel Guay demeure convaincu que l'appel d'offres a été dirigé et demande maintenant au ministre des Transports, Robert Poëti, d'intervenir. Il faut savoir qu'un premier appel d'offres avait déjà été annulé, début 2014, parce que seule CGI avait soumissionné. Le prix n'a jamais été révélé, mais il avait alors été jugé beaucoup trop élevé. 

Pour Carlo Tarini, consultant en communications embauché par Gtechna, l'ensemble de la gestion des contrats informatiques au gouvernement du Québec est douteux. Le gouvernement libéral a d'ailleurs annoncé la réorganisation du CSPQ et un resserrement des contrôles pour «éviter les dérapages». 

Les nouveaux radars photo doivent être mis en opération cet automne. Il a été impossible, mardi, de connaître l'avancement du dossier auprès du ministère des Transports du Québec et du CSPQ.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer