Collisions avec des cervidés: pas de nouvelles clôtures sur la 175

Environ 67 kilomètres de clôtures anticervidés ont été érigées... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Environ 67 kilomètres de clôtures anticervidés ont été érigées sur la route 175 au moment de sa réfection, au début des années 2000. Depuis, le nombre d'accidents entre cervidés et voitures a diminué de 30 %, selon les données de Transports Québec. Surviennent aujourd'hui en moyenne environ 30 collisions du genre par année sur la route 175.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il n'y aura pas de nouvelles clôtures anticervidés installées le long de la route 175, confirme au Soleil le ministère des Transports du Québec (MTQ), même après la collision entre un orignal et une Corvette qui a coûté la vie à deux quinquagénaires originaires de Donnacona samedi.

Deux quinquagénaires ont perdu la vie dans la... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur) - image 1.0

Agrandir

Deux quinquagénaires ont perdu la vie dans la nuit de samedi à dimanche lorsque leur Corvette est entrée en collision avec un orignal sur la route 175, à la hauteur du kilomètre 112. Il n'y a pas de clôture anticervidés à cet endroit.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

«Pour le moment, on ne prévoit pas d'ajustements», mais le Ministère continue de recueillir des observations à propos des accidents impliquant des cervidés dans le secteur, explique Bryan St-Louis, de Transports Québec.

Environ 67 kilomètres de clôtures anticervidés ont été érigées sur la route 175 au moment de sa réfection, au début des années 2000. Ces installations ont été faites «là où c'était géologiquement possible», en fonction du relief et de l'environnement, ajoute M. St-Louis.

Depuis, le nombre d'accidents entre cervidés et voitures a diminué de 30 %, selon les données de Transports Québec. Surviennent aujourd'hui en moyenne environ 30 collisions du genre par année sur la route 175. 

Mises à part les clôtures anticervidés, d'autres techniques peuvent également être utilisées pour éviter les accidents impliquant des cervidés. Bryan St-Louis mentionne notamment le déboisement autour des routes et la création de mares salines - qui attirent les cervidés - à des distances sécuritaires de la chaussée.

Le Ministère a récemment annoncé l'installation de nouvelles clôtures sur sept kilomètres de la route 169, également dans la Réserve faunique des Laurentides. Mais «les clôtures [anticervidés] ne peuvent pas faire tout le travail», rappelle Bryan St-Louis afin que les conducteurs soient particulièrement vigilants en traversant une zone à «risque élevé» comme la route 175. «C'est quand même une réserve faunique. Il ne faut pas l'oublier.»

Victimes

L'identité des deux personnes ayant perdu la vie en Corvette dans la nuit de samedi à dimanche a par ailleurs été dévoilée lundi par la Sûreté du Québec (SQ). Il s'agit d'Hélène Leblanc, 53 ans, et de Gilles Lessard, 58 ans, tous deux originaires de Donnacona. 

Ceux-ci sont décédés après que leur voiture eut heurté un orignal sur la route 175, à la hauteur du kilomètre 112. Ils en étaient à leur première expérience avec le Club Corvette Québec, dont le président Alain Lussier, qui les suivait sur la route au moment de la collision, a semblé très ébranlé par les événements. 

Aucun élément criminel ne serait en cause, a souligné Mélanie Dumaresq, porte-parole de la SQ.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer