Stoneham: les conducteurs sommés de lever le pied

Le maire de Stoneham, Robert Miller, a confirmé... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le maire de Stoneham, Robert Miller, a confirmé samedi que l'affichage des nouvelles limites de vitesse allait commencer dans les «prochaines semaines» et qu'il devrait être complété d'ici la rentrée scolaire.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La limite de vitesse dans les quartiers résidentiels de la municipalité de Stoneham-et-Tewkesbury est officiellement passée de 50 à 40 km/h le 14 juillet. Et s'il en avait le pouvoir, le maire Robert Miller abaisserait aussi celle de la route principale à 50 km/h, plutôt que 70.

Stoneham s'est engagée auprès de ses citoyens à devenir l'une des villes les plus sécuritaires. «Ça fait partie de nos orientations qu'on s'est données il y a deux ans», a expliqué samedi Sonia Bertrand, directrice des communications de la Municipalité.

C'est dans ce contexte que s'inscrit le règlement modifiant les limites de vitesse dans les zones résidentielles sur le territoire de Stoneham.

Le règlement, approuvé par Transports Québec et entériné le 14 avril par les élus, a été appliqué le 14 juillet. La Ville avait 90 jours à compter de son adoption pour l'appliquer et a choisi le tout dernier jour pour le faire.

Les nouvelles mesures ont émané des recommandations du comité Ma Rue Mon Quartier Ma Sécurité, réunissant des citoyens - à la base de l'initiative -, des représentants municipaux et des membres de la Sûreté du Québec (SQ).

Le maire de Stoneham, Robert Miller, a confirmé samedi que l'affichage allait commencer dans les «prochaines semaines» et qu'il devrait être complété d'ici la rentrée scolaire. Le tout s'accompagnera d'une grande campagne de sensibilisation auprès de la population à compter de la mi-août. Le coût d'affichage et de la médiatisation des changements est évalué à environ 15 000 $.

Période de tolérance

Actuellement, les panneaux situés à l'entrée des secteurs ciblés - une carte des modifications doit être mise en ligne prochainement par la Municipalité - affichent toujours 50 km/h, même si la limite est techniquement de 40.

Une période tampon sera donc nécessaire pour que les autorités et les automobilistes soient à la même page. Comme elle siégeait au comité de la Ville, «la SQ est au courant de notre changement de réglementation», a souligné M. Miller, qui assure qu'il y aura une certaine tolérance.

Les zones scolaires, où la limite de vitesse est de 30 km/h, ont quant à elles été allongées en vertu du nouveau règlement. Le but est de ralentir le trafic autour des corridors piétonniers qui ont récemment été aménagés pour les écoliers. «On va amener nos jeunes à marcher», a déclaré M. Miller.

S'il n'en tenait qu'à lui, le maire ferait aussi abaisser la limite de vitesse sur le chemin du Hibou, qui est actuellement de 70 km/h au coeur du village de Stoneham et de 80 km/h partout ailleurs jusqu'à la montagne de ski.

Mais le chemin du Hibou est de juridiction provinciale. «Le chemin du Hibou, s'ils [au Ministère] la descendaient à 50 on serait bien contents», a-t-il dit, ajoutant qu'il s'agissait d'une demande formulée chaque année. «On a déjà fait baisser ça à 70. On aimerait que ce soit encore plus bas.»

Stoneham a pris plusieurs mesures pour contrer les excès de vitesse, souvent commis par ses propres citoyens. Il est possible de signaler un abus sur le portail Web de la Municipalité.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer