Opération Orange: prudence lundi dans les zones de chantiers

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) et... (Archives, Le Soleil)

Agrandir

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) et la Sûreté du Québec (SQ) mettent en place cette journée de sensibilisation des automobilistes pour démontrer l'importance du respect des limites de vitesse dans les zones de chantiers.

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Automobilistes, gare à vous! La Sûreté du Québec (SQ) va tenir lundi plusieurs opérations dans différents chantiers routiers à travers le Québec pour réprimander les conducteurs qui ont le pied trop lourd sur l'accélérateur.

Cette vaste opération, baptisée l'Opération orange, se déroule en collaboration avec le ministère des Transports (MTQ).

Dans la région de Québec, deux chantiers vont être sous haute surveillance lundi, soit le chantier de l'autoroute Félix-Leclerc et de l'autoroute Laurentienne, et aussi un chantier de réparation d'une structure sur l'autoroute Robert-Cliche près de la rivière Chaudière.

Pourquoi prévenir les usagers de la route de la tenue de l'Opération orange? «Notre objectif est de sensibiliser les conducteurs. On veut que les gens se souviennent tout l'été que dans les zones orange, le respect des limites de vitesse est primordial», affirme au Soleil le porte-parole du MTQ, Guillaume Paradis. «Notre but n'est pas de distribuer des contraventions», assure-t-il.

Sur un chantier routier, les automobilistes fautifs voient le montant de leur contravention doublé. «Pour un excès de 20 km/h en dehors d'un chantier, le conducteur obtient une contravention de 55 $ plus les frais. Lorsqu'on se trouve dans une zone orange, l'amende est doublée, mais pas les frais», rappelle M. Paradis.

Hausse des décès

En 2014, 765 personnes ont été victimes d'accidents à l'approche et dans une zone de chantiers routiers, comparativement à 938 en 2013 et 1100 en 2012. «C'est une belle diminution. L'amélioration est notable. C'est toutefois toujours des chiffres élevés», souligne le porte-parole du MTQ, ajoutant qu'en 2014 le nombre de décès a été plus élevé que par le passé.

En effet, 13 personnes ont perdu la vie l'an dernier sur un chantier routier. «En 2012, on parlait de huit décès et de cinq en 2013», affirme M. Paradis. «Ce sont surtout des usagers qui sont décédés. Les gens ont souvent comme réflexe de dire qu'il n'y a pas de travailleur lorsque le chantier est fermé. Alors, ils ne respectent pas la signalisation. Cependant, les risques sont toujours là. Les conditions de circulation sont différentes. La conduite est plus risquée.»

Selon le ministère des Transports, la vitesse est en cause dans 25 % des accidents survenus sur les sites de travaux routiers.

En plus de surveiller les excès de vitesse, les policiers vont aussi surveiller l'utilisation des téléphones cellulaires au volant lundi. «Ça va être principalement la vitesse, mais les policiers vont agir s'ils voient d'autres comportements dangereux et illégaux», conclut M. Paradis.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer