Encore des délais pour le prochain pont de l'Île d'Orléans

Le gouvernement du Québec n'a pas encore décidé... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le gouvernement du Québec n'a pas encore décidé quelle structure remplacerait le pont de l'île d'Orléans.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Touristes et villégiateurs prendront d'assaut l'île d'Orléans, cet été, sans que le sort de son vieux pont ne soit scellé. Le gouvernement du Québec n'a toujours pas décidé par quel type de structure il sera remplacé.

«Le suspense achève», commençait le dernier article du Soleil sur le sujet, publié le 23 mars. Les fonctionnaires du ministère des Transports du Québec (MTQ) complétaient alors le dossier d'opportunité qui devait être soumis au Conseil des ministres ce printemps.

Cet important document réunit des informations sur les avantages et les inconvénients, les tracés et les caractéristiques techniques de chaque option (pont conventionnel, pont haubané, jetée ou tunnel) pour un nouveau lien entre l'île d'Orléans et la terre ferme. C'est là aussi qu'on retrouvera un échéancier et la répartition annuelle des investissements requis. La première estimation tournait autour de 400 millions $.

Même si le printemps se termine dimanche à 18h36, il est acquis que l'échéance sera dépassée.

Le dossier d'opportunité ne s'est pas rendu au gouvernement comme prévu, lui qui en a besoin pour choisir la solution de remplacement et la budgéter.

«Le ministère va entreprendre les démarches pour l'approbation gouvernementale d'ici la fin de l'été», nous a indiqué jeudi Guillaume Paradis, porte-parole du MTQ.

«Le ministère va entreprendre les démarches pour l'approbation gouvernementale d'ici la fin de l'été.»

Guillaume Paradis
Porte-parole du ministère des Transports

Celui-ci avait peu à dire pour expliquer le retard, si ce n'est qu'il s'agit d'un travail «complexe». «On s'assure de le faire correctement», a-t-il insisté.

Le dossier d'opportunité devait initialement être présenté au Conseil des ministres au cours de l'année 2014. Le gouvernement s'est donné 10 ans pour remplacer le pont de l'île d'Orléans et se colle toujours à cet objectif, mais on ne sait pas s'il calcule à partir de la première annonce, en 2010, à partir du dévoilement de l'emplacement du nouveau lien (juste à côté de l'actuel), en 2012, ou si le compteur est reparti en 2015.

Beaucoup d'étapes à franchir

Chose certaine, il reste beaucoup d'étapes à franchir avant l'inauguration. Après le dossier d'opportunité, le MTQ travaillera sur le dossier d'affaires, qui poussera plus loin l'étude de l'option retenue. Le Conseil des ministres devra à nouveau donner son accord avant de s'attaquer aux plans et devis, puis à la construction. Il faut compter quelques années pour chacune de ces deux étapes plus concrètes.

Pour des raisons pratiques et financières, un nouveau pont est de loin le scénario le plus probable pour remplacer le pont actuel, construit en 1935 et incapable de résister à un gros tremblement de terre. Celui-ci fait l'objet de plusieurs travaux chaque année afin d'assurer la transition. Cette année encore, environ 2 millions $ y seront investis.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer