Le Comité de vigilance des activités portuaires déplore des absences

Le comportement des locataires des installations portuaires pose... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le comportement des locataires des installations portuaires pose encore davantage problème.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Aucun des utilisateurs des installations du Port de Québec n'a daigné se présenter à des rencontres convoquées par le Comité de vigilance des activités portuaires (CVAP) au cours de la dernière année. Une situation déplorée par l'organisation, qui dressait jeudi soir son bilan annuel, et par de nombreux citoyens.

À sa deuxième année d'existence en 2014-2015, le CVAP n'avait pas beaucoup plus à dire aux citoyens que l'an dernier, à son premier bilan, blâmant des lacunes dans l'échange d'information avec l'Administration portuaire de Québec (APQ).

«Il est difficile d'exercer un rôle de vigie en absence des données fiables, actualisées et complètes. La disponibilité des données colligées [par le gouvernement du Québec], l'APQ et les utilisateurs du port est très limitée et rien n'indique que des progrès sensibles pourront être accomplis en 2015-2016», constate dans son rapport le comité piloté par la conseillère municipale Suzanne Verreault,

Le CVAP reconnaît toutefois «une collaboration relative» de l'APQ à fournir certaines informations sur ses activités. «Une ouverture qui s'exerce à l'intérieur de contraintes juridiques et commerciales.» Un représentant de l'APQ siège aussi au comité de vigilance, une présence saluée par ses membres et certains citoyens.

Le comportement des locataires des installations portuaires pose encore davantage problème. Alors qu'un projet d'agrandissement majeur se trame pour 2020 dans le secteur Beauport, aucun d'entre eux ne s'est présenté à des rencontres avec le CVAP cette année. Une initiative visant à établir un lien de confiance pour le partage de données. «Le CVAP souhaite à nouveau obtenir cette collaboration qui ne s'est pas concrétisée en 2014-2015 malgré les appels et convocations adressés aux utilisateurs.»

Fort mécontentement

Inquiets des impacts sanitaires des activités du port, les citoyens ont écouté attentivement les représentants, manifestant tout au long leur mécontentement. Certains ont parlé d'un comité «muselé», incapable de faire son travail de surveillance, faute d'informations.

Au terme de la séance, Suzanne Verreault a souligné que les doléances avaient «été comprises» et que tout serait mis en oeuvre pour faire avancer les relations avec l'APQ, qui de son propre aveu, n'ont pas avancé autant qu'espéré en deux ans d'existence du comité.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer