La «pire route du Québec» située au nord de la capitale

Le chemin de la Traverse, qui permet d'atteindre... (Google Street View)

Agrandir

Le chemin de la Traverse, qui permet d'atteindre le lac Tourbillon, puis sillonne en pleine forêt entre Lac-Beauport et Sainte-Brigitte-de-Laval, a remporté la première position.

Google Street View

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) C'est le chemin de la Traverse, qui relie Lac-Beauport à Sainte-Brigitte-de-Laval, qui décroche le triste titre de «pire route du Québec» selon CAA-Québec.

Pendant quatre semaines, le lobby automobile a recueilli les signalements et les votes des internautes sur un site Internet qui y était consacré. Près de 5000 avis ont été recueillis pour dresser ce premier palmarès des pires routes du Québec. 

Le chemin de la Traverse, qui permet d'atteindre le lac Tourbillon, puis sillonne en pleine forêt entre Lac-Beauport et Sainte-Brigitte-de-Laval, a remporté la première position. 

Le nombre de votes obtenus n'a pas été dévoilé, mais la porte-parole Anne-Sophie Hamel affirme qu'il dépasse les 10 %. Environ 800 routes ont été mises de l'avant par les participants. «Ça éparpille un peu les votes, a-t-elle admis, mais ce qu'on voulait, c'était donner l'opportunité aux gens de s'exprimer.»

Le boulevard Laure, à Sept-Îles, s'est fait doubler à la dernière minute. Un mouvement s'était créé sur la Côte-Nord pour appuyer la «candidature» du boulevard qui traverse la ville. Il faut dire que le ministère des Transports a annoncé des travaux sur quatre kilomètres pour l'été 2015.

Dans le top 10 - ou plutôt top 12 puisque les dernières places étaient âprement disputées -, on retrouve plusieurs routes de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, dont le 8e Rang à Saint-Nérée-de-Bellechasse (6e position) et le boulevard Henri-Bourassa à Québec

(7e position). Signe que la population locale est particulièrement sensible aux enjeux de transport. 

Montréal, qui fait l'objet de nombreuses critiques pour l'état lamentable de ses rues, ne voit apparaître son nom qu'à la fin du tableau de déshonneur. Les rues Papineau et de la Savane sont visées. 

C'est la première fois que CAA-Québec dresse pareil palmarès, qui existe depuis plusieurs années en Ontario. 

«Voir une telle diversité démontre l'ampleur de la tâche afin de remettre notre réseau routier à niveau. Et comme c'est aussi un enjeu de sécurité routière important, nous sommes très heureux de la réponse de la population à cette première édition», a commenté Sophie Gagnon, vice-présidente communications et affaires publiques chez CAA-Québec, dans un communiqué de presse diffusé mardi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer