Sécurité routière à Québec: les radars photo, «un outil de plus»

La nouvelle stratégie de sécurité routière de la... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

La nouvelle stratégie de sécurité routière de la Ville de Québec vise à protéger particulièrement les clientèles vulnérables avec, en tête de liste, les piétons. On veut aussi favoriser la cohabitation harmonieuse entre les piétons, les vélos et les autos.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les radars photo représentent «un outil de plus», «un outil parmi tant d'autres» pour améliorer la sécurité dans les rues de Québec, a relativisé hier le conseiller municipal Patrick Voyer, à la veille du grand déploiement.

La Ville de Québec a dévoilé sa nouvelle stratégie de sécurité routière, qui couvre les années 2015 à 2017. Elle ressemble beaucoup à la précédente (2011-2013), à la différence que l'utilisation de radars photo pour faire ralentir les automobilistes n'est plus un souhait, mais quasiment une réalité.

L'installation des quatre appareils mobiles et d'un système de surveillance aux feux de circulation est prévue pour novembre, selon les dernières indications reçues du ministère des Transports du Québec (MTQ). Pour le moment, les discussions tournent autour des endroits à surveiller. La Ville de Québec a soumis 46 sites en 2013, mais c'est le gouvernement du Québec qui a le dernier mot.

Patrick Voyer, membre du comité exécutif responsable de la sécurité routière, a mis l'accent sur la fin plutôt que le moyen, vendredi. «L'idée, c'est que les gens ralentissent. Les gens vont savoir d'avance que le radar photo s'en vient. Ceux qui vont se faire prendre, à la limite, ils étaient dans la lune», a-t-il fait valoir.

Craint-il de payer un prix politique pour cet ajout? «Absolument pas», répond le politicien. «Si ça nous permet d'éviter un décès, moi, ma job va être faite.»

Le directeur du Service de police de la Ville de Québec, Michel Desgagné, s'est dit à l'aise lui aussi avec les nouvelles technologies, surtout dans les secteurs où il y a beaucoup d'accidents ou qui sont difficiles d'accès pour les policiers.

Protéger les piétons

Pour le reste, la nouvelle stratégie de sécurité routière de la Ville de Québec vise à protéger particulièrement les clientèles vulnérables avec, en tête de liste, les piétons. Ceux-ci pèsent encore lourd dans le bilan routier de la ville de Québec, qui s'améliore pourtant d'année en année.

«Le piéton doit faire attention lui-même aux règles de sécurité» avant de traverser peu importe où, peu importe quand, a fait valoir le chef Desgagné. «On a la chance ici à Québec d'avoir des traverses sécurisées sur les quatre axes [d'une intersection], il semble pour nous qu'on ne devrait pas avoir de piétons victimes», a-t-il insisté.

Des projets pilotes sont par ailleurs planifiés pour améliorer le partage de la route. La Ville entend aussi faire de la sensibilisation auprès de toutes les catégories d'usagers.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer