Exclusif

Les aînés font les frais de la hausse des tarifs du RTC

Bien que les aînés soient les principales victimes... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Bien que les aînés soient les principales victimes des hausses de tarifs du RTC, le reste de la population devra aussi débourser un peu plus.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les usagers du Réseau de transport de la Capitale (RTC) devront puiser un peu plus dans leurs poches à partir du 1er juillet prochain. Encore une fois, la hausse des tarifs touche particulièrement les aînés. 

Réuni mercredi soir, le conseil d'administration du RTC a adopté ses nouvelles mesures lors de sa séance ordinaire. La nouvelle grille tarifaire prévoit notamment que le coût du billet général passe de 2,85 $ à 2,90 $. De plus, le coût du laissez-passer mensuel général passera de 81,25 $ à 84 $, celui des étudiants de 54,25 $ à 56 $ et celui des aînés de 42 $ à 47 $. Seuls les paiements en monnaie pour un passage régulier et du parcours 21 (Écolobus) demeurent inchangés, soit 3,25 $ et 2 $.

Quant au laissez-passer mensuel Métropolitain, il augmentera de 3,55 $ pour un laissez-passer général (125,55 $ à partir de juillet), de 2,70 $ pour un étudiant (101,70 $) et de 4,25 $ pour un aîné (84,50 $). 

Ce n'est pas la première fois que les aînés sont les principales victimes des hausses de tarifs du RTC. En 2013, ils avaient aussi écopé de la plus forte augmentation, soit 4 $ de plus à payer par mois. Leur laissez-passer avait alors bondi de 35,50 $ à 39,50 $. Pour 2014, les personnes âgées (65 ans et plus) ont dû piger dans leur portefeuille 2,50 $ de plus pour se déplacer en autobus. En trois ans, le coût de leur laissez-passer mensuel a grimpé de 35,50 $ à 47 $.

«Malheureusement, on ne souhaite pas toucher à des clientèles parfois sensibles ou vulnérables», a commenté le président du RTC, Rémy Normand. Toutefois, «on s'était donné comme objectif il y a deux ans d'arriver à faire joindre dans le temps les tarifs privilèges qui sont ceux des étudiants et des aînés. On comprend difficilement pourquoi les étudiants sont tarifés différemment dans la mesure où c'est deux clientèles qui ne possèdent pas nécessairement des revenus trop élevés.»

Si l'on se fie aux objectifs du RTC, les personnes âgées pourraient connaître d'autres hausses importantes au cours des prochaines années, puisqu'il y a toujours un écart de 9 $ entre le tarif des aînés (47 $) et celui des étudiants (56 $). «À terme, ils pourraient être effectivement au même niveau», a affirmé M. Normand. Pour le moment, «nous le faisons en montant en escalier, dont les marches sont peut-être hautes pour certains; on le comprend!» Quant aux hausses en général, «on est dans une dynamique où il y a des bonifications de service. Si on regarde les autres sociétés de transport du Québec, c'est des hausses similaires à nous, parfois même un peu plus grandes que celle que l'on propose», ajoute le président.

Plusieurs changements

À partir du 1er juillet, le RTC abolira les laissez-passer de deux et sept jours, car ils «sont moins adaptés aux besoins de la clientèle», peut-on lire dans le communiqué remis mercredi. L'ÉtéBUS et le statut de diplômé disparaîtront également, «les ventes obtenues ne justifiant pas les efforts de vente et de gestion nécessaires à leur maintien». 

En contrepartie, le Réseau de transport va notamment offrir un laissez-passer cinq jours valide en semaine au coût de 19,25 $ ou de 28,25 $ selon la catégorie et un laissez-passer weekend illimité à 15 $, qui sera valide du vendredi à 18h au dimanche soir. Aussi, le RTC a officialisé mercredi la création des FestiBus, à 10 passages (20 $) ou illimités (30 $). 

La grille tarifaire 2015 permettra au RTC de générer des revenus supérieurs de 2,9 % par rapport à 2014. «Nous avons confiance de satisfaire davantage notre clientèle actuelle et de séduire ceux et celles qui songent à prendre l'autobus plus souvent. [...] Nous sommes aussi fiers d'avoir réussi à respecter notre engagement de maintenir la part des revenus provenant dans utilisateurs à 32 %», a conclu M. Normand.

Retour des navettes événementielles

Les navettes événementielles du Réseau de transport de la Capitale (RTC) seront de retour cet été à l'occasion notamment du Festival d'été, du spectacle d'AC/DC et des Grands Feux Loto-Québec.

«Un nombre croissant de gens choisissent l'autobus pour se rendre là où se tiennent des activités d'envergure dans la ville, notamment à l'occasion du Festival d'été de Québec», a souligné Rémy Normand, président du conseil d'administration du RTC. «Le succès de la navette 410 offerte l'an dernier et la satisfaction des citoyens qui l'ont utilisée nous indiquent que le transport en commun est la meilleure façon de se déplacer.»

Le service de navettes direct sera offert à partir de quatre secteurs, soit du Parc-O-Bus Hydro-Québec (Lebourgneuf), du Parc-O-Bus Université Laval (Sainte-Foy), du Parc-O-Bus Atrium (Charlesbourg) et du Parc-O-Bus Galeries Canardière (Beauport).

Partager

À lire aussi

  • Hausses de tarifs du RTC décriées

    Transports

    Hausses de tarifs du RTC décriées

    L'organisme Accès transports viables, qui représente les usagers du transport en commun à Québec, juge trop élevées les hausses de tarifs annoncées... »

  • Très longue attente aux guichets du RTC

    Transports

    Très longue attente aux guichets du RTC

    Les étudiants de l'Université Laval se sont précipités pour acheter et recharger leur carte OPUS, depuis lundi, ce qui a entraîné la formation de... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer