Les lits d'arrêts du Québec ne sont pas adaptés, dénonce un miraculé

Richard Cimon témoignait devant la coroner Andrée Kronström,... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Richard Cimon témoignait devant la coroner Andrée Kronström, vendredi, au palais de justice de Québec.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les lits d'arrêt aménagés au Québec, dont la grosse majorité se retrouvent dans Charlevoix, ne sont pas adaptés au climat de la province, affirme sans détour Richard Cimon, le camionneur passé tout droit dans celui de Petite-Rivière-Saint-François en 2010. Il dénonce au passage une industrie de «tricheurs», celle du camionnage, qui néglige les inspections et falsifie les carnets de bord.

«Ça fait trois ans que j'ai hâte de parler», a annoncé M. Cimon au début de son témoignage devant la coroner Andrée Kronström, vendredi. Le miraculé n'a jamais digéré que la Sûreté du Québec et le ministère des Transports du Québec (MTQ) n'aient pas tenté d'obtenir sa version de l'accident l'ayant laissé invalide pour ensuite conclure à une «erreur humaine».

Le conducteur de grande expérience, aujourd'hui âgé de 58 ans, a raconté comment il avait inspecté à plusieurs reprises son camion et sa remorque avant de négocier la pente menant au village de Petite-Rivière-Saint-François, le 22 décembre. Pour finalement se rendre compte, une fois engagé dans la côte, que les freins ne répondaient plus. M. Cimon dit n'avoir «jamais eu peur» car il avait déjà fait l'essai d'un lit d'arrêt aux États-Unis.

Mais quand il a pris l'embranchement pour le lit d'arrêt de Charlevoix, après avoir zigzagué pour perdre de la vitesse et se débarrasser de la remorque, le camionneur s'est rendu compte qu'il ne «calait» pas dans le gravier. Il roulait alors à 115 km/h, selon ses dernières observations. Le véhicule et son occupant ont fait un vol plané au bout du muret de béton armé, montant une centaine de pieds dans les airs et atterrissant 103 pieds plus loin dans le précipice.

M. Cimon n'en revient pas qu'un second camionneur, Yann Turnbull-Charbonneau, ait fait pareil plongeon - moins loin mais plus haut - moins de trois ans plus tard. Et surtout que les lieux n'aient pas été repensés. «Le tremplin a été perfectionné, c'est tout», a-t-il lancé, référant aux aménagements temporaires du MTQ.

Victimes des conditions météorologiques

Selon M. Cimon, les lits d'arrêts québécois sont victimes des conditions météorologiques. Dès lors qu'il pleut ou neige, le gravier se tape et finit par durcir de façon permanente. Résultat: les camions flottent au lieu de s'enliser. L'homme croit qu'il faut des coussins gonflables ou des fils d'acier (solution retenue par le MTQ pour Petite-Rivière-Saint-François) pour s'assurer que les camions arrêtent.

Vendredi, il a aussi suggéré d'opter pour des pierres polies plutôt que concassées pour un meilleur drainage, comme cela se fait aux États-Unis.

Le témoin a demandé «comment ça va prendre de morts avant» que le MTQ agisse. «Actuellement, il y a des aveugles qui préfèrent tuer des gens», a-t-il dit en parlant des ingénieurs responsables du dossier.

Richard Cimon n'a pas hésité non plus à dénoncer la culture du «just in time», qui oblige les camionneurs à parcourir de grandes distances en peu de temps, sous peine de perdre des contrats ou d'être pénalisés financièrement. Pour y arriver, plusieurs négligent les inspections de leur véhicule et trafiquent le carnet de bord (logbook) où sont compilées leurs heures de conduite, a détaillé l'homme, se donnant en exemple.

«Je vous dis c'est quoi un trucker. On est tous tricheurs. On n'a pas le choix si on veut se faire une paie», a-t-il dit à Me Kronström, qui prenait des notes.

«Si une entreprise ne triche pas, elle n'est pas rentable», a-t-il insisté, admettant tout de même que quelques rares grosses compagnies, dont Transport Robert, ont les moyens de respecter les règles en raison de leur taille.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer