Pont Pierre-Laporte: le temps de remplacer les suspentes

Les deux suspentes du pont Pierre-Laporte qui seront... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Les deux suspentes du pont Pierre-Laporte qui seront remplacées cet été donnent sur l'est, donc du côté du pont de Québec.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Quarante-cinq ans après leur installation, le ministère des Transports du Québec (MTQ) procédera cet été au remplacement de deux suspentes du pont Pierre-Laporte. La délicate opération, une première, permettra de sonder le coeur des câbles retirés et de planifier l'inévitable remplacement des 158 autres.

Les suspentes sont les tiges verticales qui relient le tablier d'un pont suspendu aux deux immenses câbles porteurs. Sur le pont Pierre-Laporte, fini de construire en 1970, on en dénombre 160 sur une distance d'un kilomètre. Chaque suspente est composée d'un entrelacement de fils d'acier, le tout galvanisé pour une meilleure protection contre les éléments. Le câble final possède un diamètre de six centimètres.

Les deux suspentes qui seront remplacées cet été sont situées de part et d'autre du pilier nord. Si on compte à partir de la rive nord, il s'agit de la 5e, longue de 22 mètres, et de la 21e, longue de 41 mètres. Les pièces ciblées donnent sur l'est, donc du côté du pont de Québec.

Le MTQ a choisi de les remplacer, car il calcule qu'elles sont représentatives de l'état général des suspentes et qu'elles sont relativement faciles d'accès. «Ce ne sont ni les plus courtes ni les plus longues», souligne Benoît Lachance, porte-parole du MTQ.

La méthode de remplacement prévoit que l'entrepreneur installe deux suspentes temporaires autour de la permanente le temps de décrocher la vieille et d'installer la neuve. Rien pour déstabiliser le pont en suspension.

M. Lachance précise qu'un des buts de l'opération est justement de mettre à l'épreuve cette méthode de remplacement conçue par les ingénieurs du MTQ. «On veut voir s'il y a moyen de bonifier la technique», dit-il.

Tester les vieux câbles

L'autre objectif, c'est de documenter l'état des suspentes. Des tests seront effectués sur les vieux câbles pour déterminer si et comment le temps et la nature les ont endommagés. «Ça va nous permettre d'obtenir des données qui ne pourraient pas être obtenues par des effets non destructifs. On ne pourrait pas altérer une suspente qui est déjà fixée au pont», explique le porte-parole du MTQ.

L'expérience permettra enfin d'élaborer un calendrier d'entretien.

Le présent chantier s'échelonnera sur deux à trois semaines au mois d'août. Les ouvriers s'activeront de soir et de nuit pour minimiser les entraves à la circulation. Le contrat de 613 000 $ a été accordé après appel d'offres public à 2G Construction, de Québec.

D'autres travaux seront réalisés cet été sous le pont Pierre-Laporte, toujours en dehors des heures de grande circulation.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer