Service rapide par bus: la Caisse de dépot hors du jeu... ou presque

La Ville de Québec veut savoir le plus... (Image fournie par la Ville de Québec)

Agrandir

La Ville de Québec veut savoir le plus rapidement possible si la Caisse de dépôt et placement du Québec serait intéressée à investir dans le projet de service rapide par bus des villes de Québec et de Lévis, ce qui semble peu probable, selon Régis Labeaume.

Image fournie par la Ville de Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le service rapide par bus (SRB) que planifient les villes de Québec et de Lévis a peu de chance d'être financé par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ). Mais il pourrait profiter de l'argent laissé sur la table par Montréal, qui a deux projets en gestation avec la Caisse.

C'est le constat commun du maire Régis Labeaume et du ministre des Finances Carlos Leitão, tous deux participants, mardi, à la Commission des finances publiques qui étudie le projet de loi 38 visant à permettre la réalisation d'infrastructures par la Caisse de dépôt et placement du Québec.

M. Labeaume s'est pointé devant les députés avec beaucoup de questions. Il a d'abord voulu savoir si le gouvernement du Québec et la Caisse sont intéressés à investir dans le projet de SRB à 1 milliard $, qui a officiellement remplacé celui de tramway évalué au double. 

Lui-même n'y croit pas vraiment car, à ses yeux, la capitale n'offre pas la «densité» de clientèle recherchée par les investisseurs privés. Ceux-ci veulent rentabiliser leur mise - la barre est fixée à 7 % pour la Caisse - alors que le transport en commun n'est pas un business payant en soi, a rappelé M. Labeaume.

Le maire a réclamé une réponse rapide car il ne veut pas que l'échéancier de réalisation s'étire. Prêt à lancer les études d'avant-projet du prochain réseau structurant d'autobus, qui doivent durer entre 24 et 30mois et aboutir sur un chantier, M.Labeaume craint d'arriver au bout pour ensuite attendre le verdict du provincial et de la CDPQ. Cela alors que la population lui demande d'accélérer le tempo, dit-il. 

Le ministre des Finances n'a pas donné de réponse claire à Québec, mais il a admis d'entrée de jeu qu'«il faut qu'on garde les attentes à un niveau raisonnable».

M. Leitão a fait remarquer que la Caisse en aura plein ses bottes pour les prochaines années si elle s'implique dans les deux dossiers déjà à l'étude, celui du train de l'Ouest et du SLR du pont Champlain à Montréal, dont la valeur combinée dépasse les 5 milliards$. «C'est clair que si jamais on va de l'avant avec ces projets-là, [...] la capacité de la Caisse de faire d'autres projets, cette capacité sera très limitée», a indiqué le ministre.

Cela dit, l'élu provincial a fait valoir qu'une réponse positive pour Montréal pourrait être une bonne nouvelle aussi pour Québec. «L'avantage, c'est que ça va libérer, créer de l'espace dans le PQI [plan québécois des infrastructures] actuel pour qu'on puisse faire d'autres types de projets», a-t-il dit.

«J'adore ça», a lancé Régis Labeaume avant même que le ministre n'ait terminé sa phrase. «On est vraiment des très gros partisans de Montréal dans ces cas-là», a-t-il rigolé.

Carlos Leitão a par ailleurs fait remarquer au maire de Québec que les municipalités intéressées aux fonds de la CDPQ devaient manifester clairement leur intérêt au ministre des Transports. Comme si ce n'était pas déjà fait.

Régis Labeaume considère pourtant avoir la main levée bien haut. Mardi, il a même proposé une formule pour aller au bout de la réflexion. «Le signal, c'est bien simple : on veut la Caisse assise à côté de nous autres dans le bureau d'étude [d'avant-projet]. On veut leur input dans le projet pis qu'au bout de 24-30 mois, ils disent oui ou non, on embarque ou on n'embarque pas», a-t-il expliqué. Sa suggestion n'a pas été relevée.

Ne pas «donner» le RTC

Si la Caisse de dépôt et placement se lançait dans l'aventure du SRB à Québec, Régis Labeaume ne serait pas surpris qu'elle tente de s'accaparer les parcours rentables du Réseau de transport de la Capitale (RTC), soit les Métrobus et les express. Craignant de se retrouver avec «le menu fretin», le maire de Québec a proposé mardi que la Caisse «prenne toute la bouchée» et gère le réseau de transport en commun au complet. Invité à s'expliquer devant les journalistes, M. Labeaume a assuré qu'il ne voulait pas «donner» le RTC. «C'est juste illustrer l'idée qu'on ne peut pas avoir deux opérateurs, un qui a le meilleur pis l'autre qui a le moins bon», a-t-il résumé, convaincu qu'il écoperait toujours des plaintes des citoyens. En commission parlementaire, le ministre Carlos Leitão l'a rassuré: «La Caisse ne va pas débarquer chez vous ou encore à Montréal et prendre des vieux morceaux» puisque seuls les nouveaux projets de transport collectif sont admissibles au financement. Régis Labeaume s'est également inquiété, comme l'opposition péquiste, de voir la Caisse ramasser les plus beaux terrains et capter la plus-value foncière le long du corridor réservé pour les autobus. Là-dessus, il n'a pas été complètement apaisé.

Pont de Québec: le maire attaque de nouveau le CN

Après avoir rencontré deux experts en ponts et en corrosion, le maire de Québec est revenu à la case départ. Selon lui, le CN est un «très mauvais citoyen corporatif». «On en vient à la conclusion que la philosophie du CN de ne pas entretenir et de faire le minimum pour des raisons de sécurité et d'user ses infrastructures à la corde, ça n'a pas de bon sens. On va revenir là-dessus : c'est un très mauvais citoyen corporatif. Ils sont honteux», a lancé mardi Régis Labeaume. «Ils ont l'air de se réjouir que ça coûte cher pour nous décourager», a-t-il ajouté. Lundi, le maire a discuté avec Mario Fafard, professeur de génie civil spécialisé en structures à l'Université Laval, et Sofiene Amira, chercheur au Centre de métallurgie du Québec affilié au Cégep de Trois-Rivières et spécialiste de la corrosion. Il dit travailler à la collecte d'informations pour poursuivre la bataille pour une nouvelle peinture. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer