Réaménagement de la tête des ponts: de la théorie à la pratique

Le plan de réaménagement de la tête des... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le plan de réaménagement de la tête des ponts, dont le dévoilement était prévu pour 2012, devrait finalement être publié au cours des prochaines semaines.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le grand projet de réaménagement de la tête des ponts de Québec passe de la table à dessin au plancher des vaches.

Cela fait depuis 2011 que le ministère des Transports du Québec (MTQ), la Ville de Québec et la Commission de la capitale nationale travaillent sur le schéma directeur qui guidera la reconstruction des échangeurs au nord des ponts. L'enchevêtrement de bretelles est familièrement désigné comme le «spaghetti».

Ce chantier majeur est prévu au Plan québécois des infrastructures, dans la catégorie des projets «à l'étude» de 50 millions $ ou plus. L'investissement provincial serait de l'ordre de 1 milliard $ sur 10 ans. 

La Ville de Québec veut également profiter de l'occasion pour repenser le secteur, le densifier et lancer un message de modernité à l'entrée de la capitale. L'annonce de la construction d'une tour de 65 étages sur le boulevard Laurier et le choix d'un service rapide par bus pour relier les deux rives ont relancé l'intérêt pour cette planification. 

Les grandes lignes du projet - lancé par le maire Régis Labeaume et le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale Sam Hamad, alors titulaire des Transports - devaient être dévoilées au début de 2012. Trois ans plus tard, les mêmes politiciens laissent entendre que le plan est terminé et sera publié dans les prochaines semaines.

En attendant, voilà que le MTQ annonce des travaux d'inspection sur une structure surplombant la route 175 à la sortie nord du pont de Québec. Il s'agit de la large bretelle qui aboutit près de l'Aquarium du Québec et sert de trait d'union entre l'avenue des Hôtels et le boulevard Champlain ainsi que le pont Pierre-Laporte.

«C'est une inspection qui vise à avoir une connaissance plus pointue de certains éléments de la structure en vue des interventions à venir dans le secteur», a précisé mercredi Guillaume Paradis, porte-parole du MTQ.

Or il ne peut être question de la réfection du tablier du pont de Québec, plus au sud, pas plus que des travaux de la phase II de la promenade Samuel-De Champlain, deux chantiers qui n'auront pas d'incidence jusque-là. Ce que M. Paradis confirme.

Structure datant de 1976

La structure visée, qui date de 1976, a subi une inspection générale l'automne dernier. Elle est considérée comme nécessitant des réparations, mais rien de majeur. Environ 10 000 véhicules l'empruntent quotidiennement.

La bretelle aérienne occupe toutefois une place prépondérante dans la première bouchée de spaghettis au nord des ponts. Il n'est pas surprenant que le MTQ s'y intéresse particulièrement.

Pour réaliser ces travaux d'inspection, il faudra fermer complètement le pont de Québec le 7 avril, entre 22h et 4h, car la route 175 sera encombrée et il n'y a pas de voie de contournement possible à cet endroit.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer