Petite-Rivière-Saint-François: des filets pour sécuriser le lit d'arrêt

Le ministère des Transports de l'Ontario a aménagé... (Photo fournie par le ministère des Transports de l'Ontario)

Agrandir

Le ministère des Transports de l'Ontario a aménagé en 2008 un lit d'arrêt nouveau genre, avec des filets, le long de l'autoroute 11 à North Bay.

Photo fournie par le ministère des Transports de l'Ontario

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Des filets d'acier seront ajoutés au lit d'arrêt de Petite-Rivière-Saint-François pour éviter qu'un camion éprouvant des problèmes de freins ne passe à nouveau tout droit. C'est une première au Québec.

Ce lit d'arrêt est situé dans la partie abrupte et sinueuse de la rue Principale, qui relie la route 138 au village de Petite-Rivière-Saint-François. Long de 200 mètres, il est actuellement composé d'un fond de gravier avec murets de béton et barils atténuateurs d'impact. 

Par deux fois au cours des dernières années, des camions l'ayant emprunté n'ont pas réussi à s'arrêter et ont basculé dans le ravin en bout de piste, tout près d'une résidence. C'est ainsi qu'en 2013, le jeune conducteur Yan Turnbull-Charbonneau a perdu la vie. 

Une enquête publique a été commandée pour faire la lumière sur ce décès. Elle doit se tenir en mai et juin au palais de justice de Québec. La coroner Andrée Kronström présidera les travaux. 

D'ici là, le MTQ lancera un chantier pour rendre le lit d'arrêt plus sécuritaire. Le comité technique interne mis sur pied après l'accident a en effet recommandé l'installation d'une série de filets d'acier pour mieux immobiliser les camions forcés d'utiliser le lit d'arrêt en raison de problèmes mécaniques. Un mur temporaire, érigé après le dernier accident, sera également rendu permanent, souligne Noémie Vanheuverzwijn, porte-parole du MTQ. 

Une première au Québec

Le système Dragnet, de son nom commercial, est composé de sept filets d'acier reliés à des dissipateurs d'énergie et ancrés dans des murs de béton. La technologie a été développée par la marine américaine pour stopper les avions atterrissant sur des porte-avions. Le concept a ensuite été récupéré pour les lits d'arrêt. Selon le fabricant, le Dragnet peut arrêter des véhicules pesant jusqu'à

90 000 livres et circulant jusqu'à 90 kilomètres à l'heure. 

Le ministère des Transports de l'Ontario a aménagé en 2008 un lit d'arrêt nouveau genre le long de l'autoroute 11 à North Bay. Théoriquement, la distance nécessaire pour immobiliser un camion moyen a été réduite de 370 mètres avec le gravier à 140 mètres avec les filets. Mais lors d'une démonstration, tout s'est joué en 61 mètres seulement. Le - courageux - camionneur n'a pas été blessé et la charge est demeurée en place. 

Au Québec, cette technologie sera utilisée pour la première fois, a confirmé Mme Vanheuverzwijn. «Ce n'est pas un projet expérimental pour vérifier si c'est efficace», mais une mesure permanente, a-t-elle fait valoir. C'est la configuration des lieux qui a commandé son adoption : l'espace manque et il y a une maison à proximité. 

Le MTQ ne prévoit donc pas installer de filets ailleurs pour le moment. Il y a huit lits d'arrêt au Québec, dont une majorité dans Charlevoix. Il n'y en a pas un construit pareil. «Chaque cas est un cas d'espèce», insiste Guillaume Paradis, un autre porte-parole du MTQ.  

Deux appels d'offres ont été publiés récemment pour planifier et réaliser les travaux à Petite-Rivière-Saint-François, inclus dans la programmation routière de Charlevoix, tout juste publiée. Le chantier est estimé entre 1 et 5 millions $. Cela inclut l'aménagement de murs de béton adaptés, le système de filets et l'élargissement de la rue Principale.

Mercredi, le maire de Petite-Rivière-Saint-François, Gérald Maltais, s'est dit satisfait des interventions planifiées. Il caresse toujours le rêve de voir le MTQ aménager un second lit d'arrêt, en amont, pour plus de sécurité. «Ça serait l'idéal», selon lui. Mais pour le moment, il n'a pas d'indication que cela se fera. Le politicien entend suivre de près l'enquête publique à venir, qui pourrait conclure à de nouvelles façons d'aménager les lits d'arrêt.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer