Peinture du pont de Québec: une évaluation fiable coûtera cher

Le mauvais état du pont de Québec ne... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le mauvais état du pont de Québec ne fait aucun doute, mais le coût pour le repeinturer est toujours inconnu. Les gouvernements devront vraisemblablement débloquer d'autres sommes pour obtenir une juste évaluation de l'ampleur des travaux et de la facture que ceux-ci engendrera.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il faudrait débourser plusieurs centaines de milliers de dollars pour une estimation fiable et complète des coûts de peinture du pont de Québec, affirme Mario Fafard, professeur de génie civil à l'Université Laval. Il considère que les gouvernements doivent assumer la facture, eux qui se disent prêts à investir 100 millions $ dans ce chantier d'envergure.

M. Fafard fait partie d'un groupe d'universitaires s'intéressant au dossier du pont de Québec. Il ne remet pas en question le travail des professionnels de Roche, ingénieurs comme lui, qui ont réalisé une étude comparative des coûts de peinture pour le compte du CN, dont seules les grandes lignes ont été publiées.

L'expert en structures fait toutefois remarquer qu'un aussi grand écart entre les scénarios étudiés- une nouvelle peinture coûterait entre 236 et 544 millions $ selon les calculs - peut donner l'impression d'un «rapport politique».

La contre-expertise annoncée par le maire Régis Labeaume, qui promet une «guerre de chiffres», serait aussi «politique», selon M. Fafard. Il suggère plutôt de procéder à une estimation précise des travaux à faire, détaillant l'état actuel du pont et le résultat attendu.

Il faudrait pour cela connaître le degré de corrosion des différentes sections, décider d'une préparation au jet d'eau ou de sable, réfléchir à la gestion des débris, déterminer le type d'apprêt et de peinture ainsi que le nombre de couches à appliquer.

Ce n'est pas une mince affaire, dit le professeur de l'Université Laval, qui évalue le mandat à quelques centaines de milliers de dollars. Mais la rédaction d'un éventuel appel d'offres serait simplifiée d'autant.

«Le gouvernement du Québec, le gouvernement du Canada et les villes devraient investir eux-mêmes dans l'estimation des coûts, une étude sérieuse, pas une affaire à 15000 ou 20000 $», croit M.Fafard. «Ils ont promis de mettre 100 millions $ [pour les travaux], qu'ils en prennent 200000 ou 300000 pour faire faire l'étude», poursuit le professeur, qui pense que le fédéral «doit se compromettre plus que ça».

L'étude de Roche est valable, dit un chercheur

Sofiene Amira, chercheur au Centre de métallurgie du Québec affilié au Cégep de Trois-Rivières et spécialiste de la corrosion, confirme pour sa part que la méthodologie utilisée par Roche pour une première estimation des coûts de peinture du pont de Québec est valable, même si les chiffres sont imposants.

Il est usuel d'estimer le prix au pied carré en comparant des projets similaires et en les pondérant. La marge d'erreur est toutefois «assez grande», pouvant aller jusqu'à 50 %, précise le chercheur. Dans une étude plus poussée, cette marge d'erreur serait moindre, mais tout de même autour de 15%.

«Ce sont des projets difficiles à estimer car chaque pont est unique», fait valoir M. Amira.

Le CN, lui, défend toujours le choix de la firme Roche, déjà chargée du programme d'inspection du pont de Québec, pour estimer les montants en jeu.

«Une partie importante du coût des travaux est imputable à la préparation des surfaces. À moins d'avoir une connaissance intime de leurs conditions, il est virtuellement impossible d'évaluer cet aspect des travaux», plaide Olivier Chouc, vice-président aux affaires juridiques du CN.

L'avocat s'appuie aussi sur la renommée de son sous-traitant. «Roche effectue du travail pour tous les paliers de gouvernement, fédéral, provincial et municipal, y compris pour la Ville de Québec. La firme est connue par les principaux intéressés et son expérience reconnue», dit-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer