Pont de Québec: le NPD demande au CN de rendre l'étude publique

Denis Blanchette, député néodémocrate de Louis-Hébert... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Denis Blanchette, député néodémocrate de Louis-Hébert

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le député néo-démocrate de Louis-Hébert, Denis Blanchette, réclame que le Canadien National (CN) rende publique sa plus récente étude qui conclut que la facture pour repeindre le pont de Québec pourrait s'élever à quelque 400 millions $.

Le Soleil dévoilait la semaine dernière un résumé de la controversée étude de 200 pages de la firme Roche. On y apprend que le coût est deux fois plus élevé que la précédente estimation de 200 millions $. Les maires de Québec et de Lévis ont exprimé leur manque de confiance dans cette étude. Ils y voient une stratégie pour faire peur aux actionnaires du CN qui se réunissent prochainement et faire échouer le projet de revitalisation du pont. Régis Labeaume et Gilles Lehouillier songent maintenant à produire leur propre étude.

«Il faut que l'étude complète soit rendue publique pour en juger de la validité, et ce, avant que d'autres instances, comme la Ville ou les gouvernements provincial et fédéral, ne mettent de l'argent public dans une autre étude qui pourrait s'avérer superflue», a indiqué, dimanche, M. Blanchette, porte-parole du NPD pour la région de Québec.

Il craint une guerre de chiffres qui ne ferait que retarder la résolution du problème. «Qui dit vrai? On ne le sait pas», ajoute-t-il. Le CN a refusé de lui remettre une copie de l'étude après qu'il en a fait la demande à la suite de l'information divulguée par Le Soleil. Le transporteur lui a répondu qu'il «n'a pas l'intention de rendre le rapport public à ce stade».

C'est pourquoi il revient à la charge en faisant connaître sa requête sur la place publique. M. Blanchette avance qu'il est d'abord nécessaire de faire «valider l'étude de Roche par des experts indépendants». Il ajoute ne pouvoir juger du sérieux de l'étude sans l'avoir vue.

Le député Blanchette reproche aussi le manque de communication entre le gouvernement conservateur et le CN qui est en train «de faire dérailler» le dossier. «Je me demande même si le lieutenant québécois des conservateurs, Denis Lebel, a pris le temps de parler aux gens du CN une seule fois», conclut-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer