Matières dangereuses: le Québec et l'Ontario réclament des règles sévères

Robert Poëti et Steven Del Duca ont aussi... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Robert Poëti et Steven Del Duca ont aussi rappelé que le BST avait prévenu le ministère des Transports fédéral que la nouvelle réglementation, adoptée après les événements de Lac-Mégantic (photo), n'était pas suffisante pour éviter les accident

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Les ministres des Transports du Québec et de l'Ontario ont fait état de leurs inquiétudes sur l'augmentation du nombre de déraillements au pays dans une lettre envoyée à leur homologue du gouvernement fédéral, Lisa Raitt.

Robert Poëti et Steven Del Duca disent se préoccuper des nombreux déraillements «graves et inacceptables» dans leurs provinces et partout au Canada. Ils réclament une réglementation plus sévère dans le secteur ferroviaire afin d'assurer la sécurité de leurs collectivités.

MM. Poëti et Del Ducas voudraient aussi rencontrer la ministre pour qu'elle les informe sur le suivi des recommandations du rapport du Bureau de sécurité du transport (BST) à la suite de la tragédie de Lac-Mégantic.

M. Del Duca a visité samedi l'emplacement de l'accident d'un train du CN, survenu au début du mois au nord de l'Ontario. Il croit que tous les ordres de gouvernement devraient s'unir pour s'assurer que de tels événements ne se reproduisent plus.

Le 7 mars, plusieurs wagons transportant du pétrole brut ont pris feu et se sont déversés dans une rivière à proximité, causant des dommages environnementaux dont on ne connaît pas encore la gravité. Le chemin de fer et le pont sur lequel le train circulait ont aussi été détruits. Il y a eu trois déraillements importants dans le nord de la province récemment, dont deux au sud de Timmins.

Mercredi, le gouvernement fédéral a proposé de nouvelles normes pour les wagons-citernes transportant du pétrole brut, qui seraient munis d'une protection supplémentaire à l'extérieur et de murs plus épais. Ils seraient ainsi plus résistants aux perforations et aux défaillances des valves lors de déraillements ou de collisions.

«Nous comprenons que des nouvelles règles de sécurité ont été implantées récemment par le gouvernement fédéral. Cela dit, nous lui demandons d'imposer des normes plus sévères sur les chemins de fer, particulièrement pour le transport de produits dangereux et inflammables, dont le [pétrole] brut et l'éthanol», ont écrit les ministres dans leur lettre.

Ils ont aussi rappelé que le BST avait prévenu le ministère des Transports fédéral que la nouvelle réglementation, adoptée après les événements de Lac-Mégantic, n'était pas suffisante pour éviter les accidents.

Les chargements de pétrole brut sur les chemins de fer canadiens sont passés de 500 en 2009 à 160 000 en 2013, selon l'Association des chemins de fer du Canada.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer