Le service rapide par bus pourrait modifier des parcours achalandés

Le parcours 7, qui est très populaire et... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le parcours 7, qui est très populaire et fréquenté, serait modifié et pourrait devenir le Métrobus 807.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) Des segments névralgiques des populaires parcours d'autobus 7 dans Sainte-Foy et 801 dans Limoilou disparaîtront-ils au profit d'une desserte du Phare et de l'amphithéâtre par le futur service rapide par bus? C'est ce que laisse entrevoir une carte incluse dans l'étude de faisabilité du tramway/SRB dévoilée lundi. Attention, le tout est «hautement spéculatif», avise le président du Réseau de transport de la Capitale (RTC).

Sur la carte fournie par la Ville de... (Image fournie par la Ville de Québec) - image 1.0

Agrandir

Sur la carte fournie par la Ville de Québec pour illustrer son projet de service rapide par bus, des parties du chemin Sainte-Foy et de la 1re Avenue actuellement desservies par des parcours populaires semblent délaissées.

Image fournie par la Ville de Québec

L'étude de 5 millions $ présentée lundi par les maires de Québec et de Lévis, Régis Labeaume et Gilles Lehouillier, fait un survol des principales modifications au réseau actuel de transport en commun à Québec une fois que le service rapide par bus (SRB) sera implanté, c'est-à-dire en 2025.

La venue du SRB aura un effet sur le parcours 7, qui deviendra un Métrobus, ou un bus à haut niveau de service, a confirmé lundi Jacques Bédard, directeur de projet au RTC. On lui a donné pour le moment le numéro 807. Mais selon la carte présentée dans l'étude, son parcours serait modifié de façon importante et ne circulerait plus du tout sur le chemin Sainte-Foy entre le terminus Marly, à la pointe de Sainte-Foy, et l'Université Laval.

Au lieu de cela, il prendrait ses premiers passagers au «pôle d'échange» Sainte-Foy, situé là où s'élèvera le Phare, cette tour de 65étages du Groupe Dallaire, coin Lavigerie - boulevard Laurier. Il empruntera Lavigerie vers le nord, puis bifurquera sur Quatre-Bourgeois et poursuivra sur cette artère jusqu'à sa jonction avec le chemin Sainte-Foy.

Dans Limoilou, le parcours du Métrobus 801, au lieu de suivre la 1re Avenue tout du long, bifurquerait vers l'ouest à la hauteur de Wilfrid-Hamel pour passer devant l'amphithéâtre et circuler plutôt dans la rue de la Pointe-aux-Lièvres en direction sud, délaissant le Vieux-Limoilou.

Si on en croit la carte, dans les deux cas, les parcours abandonneraient donc des secteurs établis pour alimenter les nouveaux pôles que veut développer l'administration Labeaume, soit le secteur du Phare, celui de l'amphithéâtre et l'écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres.

Loin d'être définitif

Le président du RTC et responsable des dossiers de transport à la Ville de Québec, Rémy Normand, souligne que cette carte est à prendre avec des pincettes. Mais le 7 quittera-t-il le chemin Sainte-Foy au profit de Quatre-Bourgeois? «On a fait une tentative d'illustrer ce à quoi pourrait ressembler le réseau. Il ne faut pas prendre ça pour vérité absolue. On n'a pas encore pris de décision formelle. Le conseil d'administration ne s'est pas penché là-dessus. L'exercice détaillé n'a pas été fait. Ça fait partie des possibilités.»

Le parcours 7 actuel est «extrêmement populaire» et on prévoit remplacer les bus réguliers par des articulés pouvant accueillir plus de passagers puisqu'on arrive à la limite de sa capacité, souligne celui qui est aussi conseiller du district du Plateau.

M. Normand indique que le nouveau bureau de transport doit se mettre en marche et étudiera en détail toutes les dessertes. En attendant, c'est «hautement spéculatif», dit-il.

«C'est de la théorie. On est en train de construire un modèle, mais ça va être évolutif», assure-t-il. Il rappelle que le tracé du SRB a été pensé pour créer du développement et de l'emploi dans son sillage. Mais le transport en commun peut-il pour autant délaisser des quartiers déjà denses? «On n'ira pas détourner des parcours dans des secteurs où on sait que l'achalandage est déjà là. On va continuer à bien desservir ces secteurs-là.» L'idée de la carte n'était pas de présenter précisément où passeront les futurs parcours dans 5, 10 ans, mais plutôt d'illustrer la logique du nouveau réseau dont la colonne vertébrale sera le SRB, fait valoir Rémy Normand.

Les eXpress revisités

Les services eXpress, qui emmènent des passagers de quartiers excentrés vers des pôles d'emploi, seront revus. Et il faut s'attendre à de légères modifications, comme la nécessité de prendre une correspondance sur la ligne principale du service rapide par bus (SRB), prévoit le président du Réseau de transport de la Capitale, Rémy Normand.

«Est-ce qu'il y aurait une logique d'interconnexion à ramener certaines personnes sur l'axe structurant aux trois minutes qui va faire qu'au total, même s'il y a une correspondance, il y a un gain de temps de parcours?» Mais au terme de la refonte, «la majorité des eXpress ne devrait à peu près pas changer», affirme-t-il.

La carte du réseau intégré présentée dans l'étude de faisabilité du tramway/SRB montre tout de même, par exemple, le retrait d'une portion du parcours d'eXpress qui joint Cap-Rouge au centre-ville de Québec en passant par le boulevard Charest. Plus aucun parcours eXpress n'emprunterait Félix-Leclerc entre Laurentienne et D'Estimauville.

Actuellement, une série d'autobus circulent sur une partie ou sur toute la longueur de ce segment.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer