Stationnement d'ExpoCité: des experts testeront des bornes en Allemagne

La Ville compte installer 37 bornes de paiement intérieures... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

La Ville compte installer 37 bornes de paiement intérieures et 37 modules extérieurs pour le contrôle des accès aux stationnements du secteur d'ExpoCité.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) Les experts du Bureau du transport de Québec iront en Allemagne pour tester sur place chez le fabricant les nouvelles bornes de stationnement que la Ville compte acheter pour gérer les cases du secteur d'ExpoCité.

La Ville de Québec a octroyé l'an dernier à Cale Systems, au coût de 2 millions $, le contrat pour les 37 bornes de paiement intérieures et les 37 modules extérieurs pour le contrôle des accès aux stationnements du secteur d'ExpoCité.

Ces nouveaux équipements permettront d'éliminer la gestion manuelle considérée comme désuète et qui, selon la Ville, empêche d'établir précisément les revenus générés par les bâtiments d'ExpoCité. Le mode automatisé permettra de payer par argent comptant, carte de débit ou de crédit, téléphone intelligent ou Internet. 

Mais avant de recevoir les équipements, le directeur du Bureau du transport de la Ville, Marc des Rivières, a été invité avec deux membres de son équipe à se rendre chez le fabricant, Scheidt & Bachmann, à Mönchengladbach, en Allemagne, pour réaliser un «test d'acceptation en usine». Il sera accompagné de l'ingénieur Minh-Tam Nguyen et du technicien en circulation et en transport Sylvain Doucet. 

«L'objectif de cette démarche est de valider la configuration et le fonctionnement des équipements avant que ceux-ci soient acheminés au client. La démarche vise ainsi à s'assurer que les équipements répondent aux besoins du client et qu'ils n'auront pas à être modifiés une fois la livraison complétée», lit-on dans la décision des élus du comité exécutif de la Ville de Québec, qui ont approuvé cette semaine le déplacement des trois professionnels. Leurs frais d'hébergement et de repas à Mönchengladbach sont assumés par Cale Systems et Scheidt & Bachmann, et la Ville de Québec assumera les frais de déplacement. Une somme maximale de 7500 $ a été réservée à cet effet.

Le voyage se fera en mars à une date qui reste à déterminer. 

MM. des Rivières, Nguyen et Doucet pourront s'assurer que les bornes et les modules extérieurs répondent aux besoins de la Ville. Le cas échéant, ils pourront demander aux ingénieurs de Scheidt & Bachmann de les modifier en usine. Les membres du Bureau du transport bénéficieront aussi de séances de familiarisation sur l'entretien et le fonctionnement des appareils. 

Pee-wee : le maire se fait rassurant

Toujours concernant les stationnements, le maire de Québec, Régis Labeaume, s'est fait rassurant sur le maintien de la gratuité des cases réservées au Tournoi pee-wee. Dans nos pages, jeudi, le directeur général du Tournoi, Patrick Dom, se disait persuadé que son organisation s'entendrait avec ExpoCité pour garder l'entente sur le stationnement, même après le déménagement du Tournoi dans l'amphithéâtre. Cette entente est vitale pour la survie de la compétition, avait-il soutenu.

«Y'en a pas, de problème», a dit le maire de Québec à propos du célèbre Tournoi. «La Ville de Québec n'a jamais été ingrate avec le Tournoi pee-wee. Ne vous en faites pas. Que Patrick relaxe, il n'y a pas de soucis.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer