Le MTQ veut faire calculer la capacité portante du pont de Québec

L'évaluation de la capacité portante du tablier du pont... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

L'évaluation de la capacité portante du tablier du pont de Québec n'a jamais été réalisé par le MTQ, qui est chargé de l'entretien de la voie carrossable depuis le contrat signé par le gouvernement de Maurice Duplessis en 1949.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À la veille du dévoilement de la mise à jour du plan de mobilité durable, qui fera du pont de Québec le pivot d'un nouveau système de transport en commun reliant les deux rives, le ministère des Transports du Québec (MTQ) veut faire calculer la capacité portante du tablier où circulent les automobiles. 

Un appel d'offres régionalisé, donc ouvert seulement aux firmes d'ingénieurs ayant un bureau dans les régions administratives de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, vient d'être lancé. Il concerne l'inspection des voies routières du pont de Québec, réalisée aux deux ans et programmée pour 2015 et 2017, mais aussi l'évaluation de la capacité portante actuelle du tablier. 

Cet exercice n'a jamais été réalisé par le ministère, qui est chargé de l'entretien de la voie carrossable depuis le contrat signé par le gouvernement de Maurice Duplessis en 1949. En annexe des documents d'appel d'offres, le MTQ a d'ailleurs joint les résultats de l'évaluation de la capacité portante à l'état neuf, calculée à partir des plans initiaux de l'ouvrage.   

Guillaume Paradis, porte-parole du MTQ, lie cette commande à la réfection complète du tablier prévue dans les prochaines années. La dernière inspection générale a conclu qu'il avait atteint la fin de sa vie utile. L'indice de condition générale classe d'ailleurs la structure dans la catégorie «nécessitant des travaux majeurs». Une intervention était planifiée pour... 2013. 

Le gouvernement du Québec a préféré attendre la fin de l'étude sur le tramway/SRB (service rapide par bus) avant de travailler sur les plans, qui seront ajustés en fonction du mode de transport retenu. Le dévoilement des conclusions se fera lundi. 

Il ne fait pas de doute que le pont de Québec sera privilégié pour le transfert des navetteurs d'une rive à l'autre. Dans sa croisade pour une nouvelle peinture, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, présente d'ailleurs l'ouvrage comme la «colonne vertébrale» du plan de mobilité durable de la région de Québec. 

Études régulières du CN

En toute logique, la voie du centre, qui permet la circulation dans un sens ou dans l'autre selon le trafic, serait dédiée au transport en commun. Mais encore faut-il que le tablier puisse supporter une charge supplémentaire. Le CN, propriétaire de la structure, effectue régulièrement des études de capacité portante pour l'ensemble du pont en considérant le poids du pont, le vent, la température, le trafic routier et le trafic ferroviaire actuels. Il n'aurait pas décelé de problèmes, selon l'information rendue disponible.  

«Transport en commun ou pas, il y a des travaux à réaliser sur la dalle», rappelle toutefois M. Paradis. Les nouvelles données permettront de mieux cibler les interventions. 

Le pont de Québec date de 1917, mais la voie carrossable actuelle, large de 9,15 mètres, a été aménagée entre 1949 et 1952 à la faveur du retrait d'une voie ferrée. L'asphalte sur lequel roulent 35 000 véhicules par jour est posé directement sur la dalle de béton, qui est appuyée sur une structure d'acier. Tout ça doit être refait. Les cyclistes, qui sont confinés à l'étroit trottoir, espèrent également que leur sort s'améliore. Actuellement, il faut descendre de son siège dès que l'on croise un piéton ou un autre cycliste. 

Le rapport d'évaluation préliminaire de la capacité portante du pont de Québec doit être complété pour le 15 novembre et la version finale, pour le 15 février 2016. Le rapport d'inspection générale, dû aussi pour le 15 novembre, inclura également «la configuration, les dimensions et la localisation des défauts, en précisant ceux qui sont susceptibles de réduire la capacité portante de la structure ainsi que tous les autres défauts jugés significatifs».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer