Lock-out évité au CN

Par voie de communiqué, le syndicat Unifor a... (La Presse Canadienne, Andrew Vaughan)

Agrandir

Par voie de communiqué, le syndicat Unifor a indiqué qu'une entente négociée a pu permettre de trouver des solutions aux problèmes soulevés par les 4 800 travailleurs représentés par l'organisation.

La Presse Canadienne, Andrew Vaughan

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Le Canadien National et Unifor se sont entendus, tard lundi soir, évitant du même coup un lock-out qui aurait eu un impact sur les transports au pays.

Par voie de communiqué, le syndicat Unifor a indiqué qu'une entente négociée a pu permettre de trouver des solutions aux problèmes soulevés par les 4 800 travailleurs représentés par l'organisation.

Des assemblées de ratification seront organisées partout au pays au cours des trois prochaines semaines. Les détails de l'entente seront divulgués après la ratification, a indiqué le syndicat.

Le CN et le syndicat étaient revenus à la table des négociations, dimanche, à quelques heures de la fin de l'ultimatum de l'entreprise envers ses quelque 5000 employés.

Vendredi, la société ferroviaire avait annoncé son intention de mettre en lock-out les 4800 membres d'Unifor travaillant au CN à compter de 23 h, lundi. Le syndicat, qui avait indiqué qu'il commencerait à tenir des votes de grève la semaine prochaine, a rejeté l'ultimatum du CN.

Le 16 février, le syndicat des Teamsters a conclu un accord avec le Canadien Pacifique après une grève d'un jour de ses membres. L'accord a permis d'apporter plusieurs améliorations, notamment en ce qui concerne la sécurité ferroviaire et les conditions de travail. L'entente a été conclue après que le gouvernement fédéral eut menacé de faire adopter une loi spéciale pour mettre fin à la grève au CP.

Un communiqué publié dimanche par la ministre fédérale du Travail, Kellie Leitch, ne donnait toutefois aucun indice d'une action en ce sens dans les négociations au CN.

La ministre avait dit avoir reçu l'assurance des deux parties que le transport de passagers sur la ligne de trains de banlieue Montréal-Deux-Montagnes ne serait pas perturbé par un éventuel arrêt de travail.

Le conflit concernait les employés de bureau, de la mécanique et de l'intermodal représentés par Unifor.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer