Le CTMA Vacancier arrive enfin à bon port

Après être demeuré prisonnier des glaces pendant une... (Photo collaboration spéciale Johanne Fournier)

Agrandir

Après être demeuré prisonnier des glaces pendant une quarantaine d'heures, le CTMA Vacancier a pu accoster au port de Souris, à l'Île-du-Prince-Édouard, tôt jeudi matin.

Photo collaboration spéciale Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Îles-de-la-Madeleine) Près de 48 heures après avoir quitté son port d'attache de Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine, le CTMA Vacancier a enfin pu accoster à destination. Les 82 passagers, qui ont fait preuve de beaucoup de patience, ont pu descendre du traversier vers 7h15 jeudi, au quai de Souris, à l'Île-du-Prince-Édouard.

«Go auto...yahou!», a écrit Lucille Leblanc sur son mur Facebook, après avoir été captive pendant près de deux jours en pleine mer, alors que le CTMA Vacancier sur lequel elle prenait place est demeuré coincé dans les glaces du golfe du Saint-Laurent. Grossiste en café, la femme d'affaires accusait un sérieux retard dans son horaire de livraison au Nouveau-Brunswick.

L'équipage du traversier a rapidement procédé au déchargement et au chargement, puis est reparti vers 9 h jeudi en sens inverse, escorté par le brise-glace Louis S. Saint-Laurent de la Garde côtière canadienne. Plus gros et plus efficace, le Louis S. Saint-Laurent est venu en renfort au Henry Larsen dans la nuit de mercredi à jeudi puisque ce dernier était incapable de dégager une voie au traversier, tellement les glaces s'étaient resserrées à la suite d'un changement de direction des courants marins.

Parti de Cap-aux-Meules mardi à 8 h, le traversier des Îles-de-la-Madeleine était demeuré prisonnier de la banquise à 19 milles marins, soit l'équivalent de 35 km de la côte de Souris à l'Île-du-Prince-Édouard. Le premier brise-glace a mis du temps avant de porter assistance au navire coincé puisqu'il a dû escorter le pétrolier Acadian, propriété de la compagnie Irving du Nouveau-Brunswick.

Même s'il est aidé par un brise-glace, les conditions de navigation sont particulièrement ardues pour le Vacancier en raison d'un couvert de glace exceptionnellement épais. «J'ai rarement vu autant de glace pour la période», fait remarquer le commissaire de bord du CTMA Vacancier, Mathieu Miousse, qui navigue depuis 21 ans.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer