Les conducteurs du Canadien Pacifique en grève partout au pays

Aucune entente n'a été conclue entre les cheminaux et les conducteurs du... (Photo La Presse Canadienne, Darryl Dyck)

Agrandir

Photo La Presse Canadienne, Darryl Dyck

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Aucune entente n'a été conclue entre les cheminaux et les conducteurs du Canadien Pacifique.

Ils avaient jusqu'à minuit pour s'entendre. La grève de 3 300 employés est donc déclenchée.

Un tel arrêt de travail entraînera de lourdes conséquences. Il va non seulement perturbé le transport des marchandises à travers le pays mais aussi des services de trains de banlieue. Les usagers des lignes de trains de banlieue de Candiac, Vaudreuil-Hudson et Saint-Jérôme de l'Agence métropolitaine de Transport (AMT) seront touchés.

L'AMT prévoit la mise en place de services d'autobus.

La partie syndicale avait spécifié, dans un communiqué, que les négociations «continuaient à achopper sur l'installation de caméras de surveillance ... à bord des locomotives de même que sur la gestion de la fatigue».

Malgré ces pommes de discorde, le ministre fédéral de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Gerry Ritz, s'était dit confiant qu'un accord pourrait être conclu afin d'éviter un débrayage. Il a même lancé que si ce résultat n'était pas atteint, son gouvernement ferait le nécessaire pour que l'économie canadienne ne soit pas ébranlée.

Il avait mentionné que «tous les outils»disponibles seraient utilisés pour atteindre cet objectif.

En 2012, le fédéral avait adopté une loi pour mettre un terme à une grève de travailleurs du Canadien Pacifique.

À l'époque, Ottawa faisait valoir qu'un débrayage prolongé aurait pu entraîner des pertes de 540 millions $ sur une base hebdomadaire.

Entente avec UNIFOR

Une entente a cependant été conclue dans les négociations entre le Canadien Pacifique et les 1800 employés représentés par UNIFOR.

Par ailleurs, des développements ont eu cours du côté du Canadien National (CN).

Le CN et Teamsters Canada ont annoncé, samedi, en fin d'après-midi, qu'une entente de principe était intervenue entre les 1800 cheminots membres du syndicat et le CN. Les détails de cette entente doivent être envoyés aux membres pour évaluation et ratification.

Trente-cinq ingénieurs représentés par les Teamsters oeuvrent pour l'AMT.

L'autre syndicat, Unifor, qui ne compte aucun ingénieur travaillant à l'AMT, est toujours en négociations en fin de semaine avec le CN pour ses 4800 membres.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer