Construction: Robert Poëti veut recréer le lien de confiance

Le ministre des Transports, Robert Poëti.... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le ministre des Transports, Robert Poëti.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre des Transports, Robert Poëti, veut recréer la confiance avec les entrepreneurs en construction. Une confiance qui doit aller dans les deux sens et rassurer le public, a-t-il précisé.

Le ministre libéral prononçait un discours attendu, jeudi, au congrès de l'Association des constructeurs de routes et de grands travaux du Québec, qui se termine aujourd'hui à Québec.

Aux entrepreneurs qui ont exprimé ces derniers jours leur crainte de voir diminuer les investissements dans les infrastructures, M. Poëti a répliqué qu'il y aurait encore de quoi les occuper en 2015 et peut-être même encore plus de contrats en 2016 et en 2017 grâce au partenariat conclu avec la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Et à ceux qui manifestent leur agacement par rapport aux nombreux contrôles qui leur sont désormais imposés, l'ancien policier a répondu : «Moi, je pense que quand on n'a rien à se reprocher, ça nous dérange pas, la police.» Il a d'ailleurs invité les entrepreneurs à s'habituer à la présence de l'Unité permanente anticorruption et à signaler aux enquêteurs les situations problématiques qu'ils pourraient observer.

Site Web du MTQ

Parce que «les temps changent» et que la population est plus exigeante, le ministre a aussi annoncé que les détails des contrats accordés en sous-traitance seront bientôt publiés sur le site Web du ministère des Transports du Québec (MTQ). Cela commencera vers la mi-février avec le mégaprojet de reconstruction de l'échangeur Turcot à Montréal, puis les autres contrats, grands et petits, suivront.

Les curieux pourront y examiner l'ensemble des coûts liés aux projets d'infrastructures routières, y compris les dépassements (les fameux «extras») et leurs justifications. «Ce que je veux, c'est démontrer aux citoyens du Québec notre transparence», a dit M. Poëti.

Celui-ci a aussi souhaité que la qualité des travaux routiers se maintienne, voire s'améliore. Et qu'en cas de pépin, les parties discutent au lieu de se poursuivre devant les tribunaux. «Il faut pas faire parler nos avocats» et étirer les délais de règlement, a lancé le ministre.

Pour améliorer les relations entre le MTQ et l'industrie de la construction, Robert Poëti a convié ses interlocuteurs à un grand forum de discussion le 8 avril. Son équipe n'était pas en mesure de dire, jeudi, quelle sera la formule exacte et si les échanges seront publics, mais le politicien veut ressortir de là avec «des objectifs clairs et des livrables».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer