Transport en commun à Québec: la Caisse de dépôt sera courtisée

Martine Ouellet, porte-parole du Parti québécois en matière... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Martine Ouellet, porte-parole du Parti québécois en matière de transports, craint que la formule de financement entraîne une augmentation des tarifs pour les usagers du transport collectif.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Des voix s'élèvent déjà dans la région de Québec pour demander à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) de financer un système de transport lourd pour la capitale, qu'il s'agisse d'un tramway ou d'un service rapide par bus. À l'hôtel de ville de Québec, la prudence est toutefois de mise.

Accès transports viables croit que l'entente entre le gouvernement du Québec et la Caisse pour le financement et la gestion de grands projets d'infrastructures «pave la voie à la réalisation du projet de tramway à Québec». Tramway dont l'organisme fait la promotion depuis belle lurette et dont il ne s'est pas détaché malgré l'engouement récent du maire Régis Labeaume pour les bus à haut niveau de service.

Aucun projet n'a toutefois été identifié pour Québec et Lévis lors de l'annonce du partenariat, mardi. L'attention a plutôt été portée sur le système léger sur rail (SLR) envisagé pour le pont Champlain et le train de banlieue devant desservir l'ouest de l'île de Montréal. La facture combinée est estimée à 5milliards $.

«Pour l'instant, seuls deux projets montréalais ont été identifiés au regard de cette nouvelle entente, mais nous croyons que celui du tramway à Québec doit être le prochain projet soumis à l'analyse de l'investisseur, et ce, rapidement», a déclaré hier Étienne Grandmont, directeur général d'Accès transports viables.

Ce dernier a rappelé que l'achalandage sur la ligne principale des Métrobus se compare à bien des lignes de tramway dans le monde. Il croit donc que la Caisse pourrait y trouver son compte : «Le besoin est là et la clientèle est déjà acquise.»

M. Grandmont prévient toutefois qu'il faudrait une bonne concertation avec les autorités régionales pour harmoniser le développement et la gestion du nouveau mode de transport avec le réseau existant. Il ne faudrait pas, par exemple, avoir des billets et des prix différents pour les usagers.

Le maire de Lévis, qui participe aussi à l'étude de faisabilité du tramway, n'avait pas pris connaissance hier des détails des futurs projets d'investissement de la Caisse. Mais il étudiera avec attention cette nouvelle possibilité. «Si la Caisse de dépôt est intéressée, on va regarder ce scénario-là avec la Ville de Québec, c'est certain», a indiqué Gilles Lehouillier.

Le maire de Québec a pour sa part réservé ses commentaires pour la deuxième journée consécutive, hier. «Il aura l'occasion de s'exprimer dans les prochains jours, a dit son attaché de presse, Paul-Christian Nolin. «Pour l'instant, on ne commentera pas.»

Régis Labeaume a pris connaissance des détails du partenariat, a indiqué son porte-parole. «Il a beaucoup lu.»

Labeaume prudent

Mardi, M. Labeaume a refusé de s'avancer, se disant trop peu informé des modalités du programme annoncé en grande pompe à Montréal.

«Nous, on va rendre public notre plan de mobilité bientôt. Il doit être financé à 100 % par le gouvernement, en principe. Est-ce qu'un autre modèle financier peut s'appliquer? Je ne le sais pas. Quel projet se qualifie? De quelle façon? Écoutez, on n'a pas d'information. On va prendre le temps de bien comprendre ce qu'il en est.»

Paul Shoiry, le chef de l'opposition à l'hôtel de ville, dit comprendre la retenue du maire.

«Heureusement qu'il est prudent parce qu'il y a beaucoup de questions à se poser. De ce que je comprends du projet, je ne suis pas sûr qu'il y a un intérêt pour Québec», a-t-il commenté d'entrée de jeu. «Et je ne suis pas certain que c'est une bonne chose pour les citoyens.»

L'élu de Démocratie Québec craint notamment une hausse de tarifs, dans la logique où la gestion des transports en commun sera davantage appelée à répondre à des objectifs de rentabilité. «Ils sont là pour faire un rendement commercial. S'ils ne l'atteignent pas, qui va payer en bout de ligne? Le citoyen», a tranché M. Shoiry.

Le représentant de l'opposition se montre particulièrement critique des partenariats public-privé qui, selon lui, n'ont jamais rempli les promesses en vogue au début des années 2000. «Les PPP, l'expérience démontre que c'est l'utilisateur qui fait les frais. Il n'y a pas vraiment de gain.»

Au bureau du ministre des Transports, Robert Poëti, on nous a indiqué qu'il était «prématuré» d'évoquer d'autres projets que les deux donnés en exemple pour Montréal. Avec Stéphanie Martin

Hausse de tarifs appréhendée

Confier les grands projets de transport collectif à la Caisse de dépôt et placement du Québec pourrait entraîner une hausse des tarifs pour les usagers, craignent les partis d'opposition à l'Assemblée nationale.

«Plus le rendement doit être grand, plus ça va coûter cher aux utilisateurs», est convaincue Martine Ouellet, porte-parole du Parti québécois en matière de transports et candidate à la chefferie. Mercredi, elle a dénoncé le peu d'expérience de la Caisse en tant que gestionnaire d'infrastructures et le fait que le gouvernement Couillard lui ait donné «l'entière liberté de choisir comment elle va se repayer». Éric Caire, porte-parole pour le Conseil du trésor pour la Coalition avenir Québec, se demande même si la rentabilité est un objectif réaliste, à Québec ou ailleurs. «Je suis sceptique, car des projets de transport en commun rentables, il n'y en a pas beaucoup, si tant est qu'il y en a», a-t-il fait remarquer mercredi. Pour qu'un financier y trouve son compte, il faudrait possiblement augmenter les tarifs, calcule-t-il, redoutant un «impact social», voire une désaffection de la clientèle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer