Projet-pilote sur la 20: la vitesse modulée en fonction de la météo

Panneaux électroniques permettant de moduler les limites de... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Panneaux électroniques permettant de moduler les limites de vitesse sur Robert-Bourassa

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La limite de vitesse sera modulée cet hiver en fonction des conditions météorologiques sur une partie de l'autoroute 20, en vertu d'un projet-pilote lancé par Transports Québec.

L'initiative est une première dans la province et vise à favoriser la sécurité routière en période hivernale.

Pour les besoins de l'étude, seule une portion de 10 kilomètres sera soumise aux modifications de vitesse, soit du kilomètre 348 au kilomètre 358, entre les municipalités de Saint-Michel et de Saint-Vallier de Bellechasse.

Le choix du segment à proximité du fleuve Saint-Laurent n'est pas étranger aux conditions hivernales extrêmes caractérisant cette partie de la 20, explique Noémie Vanheuverzwijn, porte-parole de Transports Québec. «C'est un endroit exposé aux grands vents et sujet à la poudrerie.» Entre 2008 et 2012, le secteur a été le théâtre de deux accidents mortels en conditions hivernales, ajoute-t-elle. La chaussée y était enneigée ou glacée.

Aux fins de l'analyse, le Ministère a fait l'acquisition de huit panneaux électroniques, quatre pour chaque direction. Trois panneaux avertiront les automobilistes du changement de vitesse à venir et un autre confirmera la limite en vigueur à l'entrée de la zone ciblée. 

Les employés de Transports Québec compileront une multitude de données tout au long de l'hiver. La mise en activité de cette étude est prévue «début 2015». «Un bilan va être fait pour la première année d'implantation, à savoir les statistiques de vitesse, les rapports d'accident, etc.», précise Mme Vanheuverzwijn. Les données seront comparées à une portion témoin d'autoroute sans modulation de vitesse.

La Sûreté du Québec entend collaborer à l'étude et assurera une surveillance accrue durant le projet-pilote afin de calmer les ardeurs des plus pressés.

L'ensemble de l'opération coûtera 475 000 $, dont 155 000 $ pour les panneaux électroniques.

En plus d'influencer le comportement des automobilistes, Transports Québec espère être en mesure de limiter les fermetures de l'autoroute 20 dans cette région de la Chaudière-Appalaches. «L'objectif est de favoriser des déplacements sécuritaires en limitant les fermetures.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer