La côte Gilmour fermée pour des travaux d'optimisation du déneigement

Les travaux visaient à faciliter le passage des... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Les travaux visaient à faciliter le passage des déneigeuses, qui avaient été ralenties par l'étroitesse de la chaussée de la côte Gilmour lors des deux récentes opérations déneigement à Québec.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Quelques semaines à peine après la fin des travaux de réfection de la côte Gilmour pour une ouverture à l'année, l'artère a été fermée à la circulation toute la journée de mardi pour y effectuer des ajustements visant à en «optimiser» le déneigement.

Les travaux visaient à faciliter le passage des déneigeuses, qui avaient été ralenties par l'étroitesse de la chaussée de la côte Gilmour lors des deux récentes opérations déneigement à Québec. Les terre-pleins situés aux intersections avec l'avenue de Laune et de l'avenue Wolfe-Montcalm ont ainsi été rétrécis, permettant d'élargir la chaussée d'environ un mètre, selon Roger Denicourt, responsable du chantier.

Nathalie Allaire, responsable des relations médias à la Commission des champs de bataille nationaux (CCBN), précise que les coûts des travaux seront couverts par la «réserve de contingence» comprise dans le budget de 8,2 millions $ prévu par la CCBN pour la réfection de la côte Gilmour.

«On tente de prévoir l'imprévisible, déclare-t-elle, mais c'est très fréquent qu'il y ait ce genre de petits ajustements.»

Un argumentaire qui ne tient pas la route, aux yeux de la conseillère municipale Anne Guérette, qui craint plutôt une précipitation des travaux de la côte Gilmour. «Le maire s'est emballé et il a mis beaucoup de pression dans ce dossier-là. [...] Quand on met de la pression, on fait vite et on fait des erreurs.» L'administration Labeaume, a-t-elle rappelé, avait versé 260 000 $ pour la préparation des plans et devis, signe selon elle de l'empressement du maire.

«À qui la faute?» demande Anne Guérette. «Aux architectes et aux ingénieurs, ou à l'entrepreneur qui n'a pas pris en considération les dessins?» La question demeure sans réponse pour le moment.

La conseillère est toutefois convaincue d'une chose : «Il y a eu une erreur à quelque part. Ce n'est pas un ajustement normal», en réponse aux propos tenus plus tôt par Nathalie Allaire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer