Les gouvernements offrent 100 millions $ pour le pont de Québec

De gauche à droite: les maires Gilles Lehouillier... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

De gauche à droite: les maires Gilles Lehouillier (Lévis) et Régis Labeaume (Québec), Robert Poëti (ministre des Transports), Denis Lebel (lieutenant politique des conservateurs à Québec), Steven Blaney (ministre de la Sécurité publique) et Sam Hamad (ministre de la Capitale-Nationale)

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) En pleine austérité budgétaire, tous les ordres de gouvernement ont mis la main dans leur poche pour faire une offre considérée comme irrésistible au CN.

L'annonce a été faite en grande pompe vendredi midi au quai des Cageux, avec le vieux pont et une fine neige en fond de scène. Les ministres Denis Lebel et Steven Blaney étaient les têtes d'affiche du fédéral, tandis que Robert Poëti et Sam Hamad représentaient le provincial. Les maires de Québec et de Lévis, Régis Labeaume et Gilles Lehouillier, étaient également présents, tout sourire.

En vertu d'une entente intervenue au cours de la semaine, Ottawa met donc 75 millions $ sur la table et Québec, 23,5 millions $, pour refaire une beauté au pont de Québec. La Ville de Québec a trouvé 1 million $ et Lévis, 500 000 $, pour participer à l'effort collectif.

Le total correspond à la moitié de la somme estimée nécessaire pour repeinturer la structure d'un bout à l'autre. Le CN a été invité sur tous les tons à combler la différence.

«Il est inacceptable de laisser le pont dans son état actuel à l'entrée de la ville et je leur demande de financer la peinture avec nous», a lancé Denis Lebel, ministre fédéral de l'Infrastructure et capitaine des conservateurs au Québec.

«Cinquante pour cent, c'est un bon deal pour le CN, surtout que les coûts de travaux, c'est pas injecté une année», a ajouté le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, précisant qu'il n'était pas question d'investir davantage d'argent public.

«L'heure est venue pour le CN de démontrer à la population et à ses actionnaires qu'il est un citoyen corporatif responsable. Devant la solution que nous apportons, le CN ne peut ni ne doit se défiler», a aussi martelé Régis Labeaume.

Pour maintenir la pression sur le transporteur, le maire de Québec a d'ailleurs invité les citoyens à prendre d'assaut la ligne téléphonique de renseignements généraux et le courriel du CN pour «demander qu'il fasse sa part pour la peinture du pont de Québec».

Le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti, a justifié les 23,5 millions $ promis alors que son gouvernement se serre la ceinture. «Le Québec vit une période particulière, mais les investissements, on continue de les faire. Et de laisser ce pont-là aller ne serait pas un investissement, ça serait vraiment une problématique. C'est un lien important pour le Québec», a-t-il expliqué, après avoir fait remarquer qu'il s'agit d'une bien mince proportion du budget de 10 milliards $ réservé pour les infrastructures.

Le gouvernement fédéral n'a pas caché qu'il aimerait voir le pont repeint pour 2017, année de festivités pour le 150e anniversaire du Canada. Ce sera aussi le centenaire du pont de Québec.

L'historien Michel L'Hébreux, grand spécialiste du pont de Québec, se réjouissait vendredi de la proposition sur la table. «Ça fait longtemps que je dis que c'est une responsabilité partagée. Cette offre est de nature à dénouer l'impasse», a-t-il déclaré, ayant bon espoir que ce soit «la bonne fois».

Refus d'investir

En fin de journée vendredi, le CN a refusé poliment d'investir dans une nouvelle peinture. «Nous prenons acte de l'intérêt des différents paliers de gouvernement d'investir dans la mise en valeur patrimoniale du pont de Québec. Notre position a toujours été que cela est une responsabilité qui leur incombe naturellement, et l'annonce d'aujourd'hui [vendredi] indique qu'ils le reconnaissent mieux maintenant», a réagi l'entreprise par voie de communiqué.

Elle s'est dite prête à «faciliter de tels travaux de peinture dans la mesure où les trois paliers de gouvernement sont prêts à les financer».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer