RTC: le suivi de parcours en rodage dès samedi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Vous pourrez bientôt suivre votre autobus à la trace, savoir exactement à quelle heure il passe et quand il arrivera à destination. Le nouveau système d'information en temps réel du Réseau de transport de la Capitale (RTC) sera en rodage sur les parcours Métrobus 802 et 803 à partir de samedi et complètement déployé en 2017.

Nomade en temps réel, c'est le nom du système d'aide à l'exploitation et à l'information des voyageurs que met en place le RTC. Basé sur la technologie GPS, il permet de savoir où se trouve chaque autobus et s'il est à l'heure.

L'usager peut donc se rendre à l'arrêt pour l'heure de passage réelle au lieu de s'y pointer en avance avec la crainte d'être en retard. Si l'autobus traîne effectivement la patte, il devient également plus facile pour le contrôleur de diriger le chauffeur à distance pour reprendre le temps perdu.

La précieuse information sera diffusée sur de nouvelles bornes numériques aux arrêts d'autobus, sur des écrans à l'intérieur, sur le Web et sur les téléphones intelligents grâce à des applications mobiles. Autre nouveauté : une voix préenregistrée donnera le numéro et la destination de l'autobus quand les portes s'ouvriront, puis signalera les arrêts en cours de route.

Dès demain, les Métrobus 802 et 803 testeront le nouveau système, fourni par la firme française Ineo Systrans et déjà utilisé à Genève, à Barcelone et à Dubaï, entre autres. Puis de mars à novembre 2015, d'autres parcours s'ajouteront graduellement. En 2016, le tout sera harmonisé avec le gestionnaire de circulation de la Ville de Québec, qui prévoit des feux prioritaires pour les autobus. En 2017, ces deux technologies complémentaires devraient être à leur plein potentiel.

Investissement de 24 M$

Nomade en temps réel représente un investissement de 24 millions $, dont 15,8 millions $ sont assumés par le ministère des Transports. Le budget a été respecté, mais l'implantation a un peu tardé et se fera plus lentement que les clients l'avaient imaginé. Le directeur général du RTC, Alain Mercier, dit vouloir procéder par phases «pour bien faire les choses et s'adapter au fur et à mesure».

Le président du RTC, le conseiller municipal Rémy Normand, ne s'en formalise pas et fait remarquer que le nouveau système est «en droite ligne avec le plan de mobilité durable». La clientèle gagnera du temps, souligne-t-il, et la productivité et la performance du transporteur devraient s'en trouver améliorées.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer