Le RTC veut contrôler l'accès au stationnement incitatif D'Estimauville

Le RTC installera des barrières à l'entrée du... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le RTC installera des barrières à l'entrée du stationnement incitatif du secteur D'Estimauville pour que seuls les usagers du transport en commun puissent s'y garer.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) prend les moyens pour évincer les automobilistes parasites. Il installera des barrières à l'entrée du stationnement incitatif du secteur D'Estimauville pour que seuls les usagers du transport en commun puissent s'y garer.

Le développement de l'écoquartier force la délocalisation du stationnement incitatif du secteur D'Estimauville, qui se trouve actuellement au coin de l'avenue D'Estimauville et du boulevard Sainte-Anne. Il sera repoussé sur un terrain municipal un peu plus à l'est, sur le boulevard Sainte-Anne, là où se trouvait auparavant le Motel Dufferin.

Il s'agit d'un aménagement temporaire «pour quelques années», précise Julie Drolet, porte-parole du RTC, en attendant la création d'un Parc-O-Bus régional de plus grande dimension qui desservira Beauport et la Côte-de-Beaupré.

Dans l'intervalle, la capacité sera réduite. Le nombre de cases disponibles passera de 300 à 200 puisque le RTC calcule qu'environ 160 clients utilisent à la fois les lieux et ses services.

Les autres «habitués» profitaient jusqu'à maintenant d'un espace de stationnement gratuit sans être embêtés, possiblement pour se rendre au travail à proximité. Le gouvernement fédéral et l'Institut universitaire en santé mentale de Québec (anciennement Robert-Giffard) sont les gros employeurs du coin.

Le RTC entend cependant installer barrières et clôtures pour contrôler l'accès au futur stationnement, qui sera exclusivement réservé aux usagers qui troquent leur automobile pour l'autobus.

La procédure pour y entrer n'est pas encore déterminée. La carte OPUS pourrait-elle servir de clé? «On ne le sait pas encore, mais on veut que ce soit clair, que ce soit facile», indique Mme Drolet. Les automobilistes seront avisés du changement quelques semaines avant la délocalisation, prévue en décembre.

Le RTC n'est pas en mesure de dire si l'accès sera éventuellement contrôlé dans ses autres stationnements incitatifs, desquels on peut entrer et sortir librement pour le moment.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer