Pétrolier à réparer ancré au large de l'île d'Orléans

Le pétrolier Genmar Daphne est ancré au large de l'île d'Orléans pour subir des... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Le pétrolier Genmar Daphne est ancré au large de l'île d'Orléans pour subir des réparations, dernière étape dans la longue route devant le mener à Sorel-Tracy, où l'attend du pétrole provenant des sables bitumineux.

Le navire, qui mesure 240,5 mètres de long sur 42 mètres de large et appartient donc à la catégorie des superpétroliers, était retenu au large des Escoumins depuis dimanche en raison de la défectuosité de la pompe à incendie d'urgence. Le bris a été signalé par l'équipage lors d'une inspection de routine.

Transports Canada lui a conséquemment imposé une interdiction de départ. Cette interdiction a été en partie levée afin que le navire se rende au port de Québec pour être réparé.

Le Genmar Daphne s'est plutôt immobilisé jeudi matin au large de l'île de l'Orléans, dans le secteur de la rivière Maheu, près de Saint-Jean. Anick Métivier, porte-parole du Port de Québec, a précisé qu'aucune demande de réservation de quai n'a été effectuée.

Pièces de rechange

Transports Canada a indiqué que les pièces de rechange étaient attendues vendredi. Elles pourraient être livrées par la voie des eaux. «Une fois que les réparations seront effectuées et que le Genmar Daphne sera conforme aux exigences de la réglementation, le navire sera autorisé à quitter vers sa destination initiale», peut-on lire dans la dernière communication du ministère.

La compagnie Suncor, qui a affrété le Genmar Daphne pour récupérer du pétrole de l'Ouest à Sorel-Tracy, a aussi envoyé un courriel aux journalistes jeudi, où elle détaille les contrôles publics et privés auxquels sont soumis les navires qu'elle mobilise. On y apprend que le navire défectueux a été inspecté par la Garde côtière des États-Unis à New York le 6 octobre et «aucune lacune n'a été constatée».

Suncor applaudit également l'autodénonciation de l'équipage. «Les mesures prises par le capitaine du navire démontrent que le navire suit un système de gestion robuste en ce qui concerne la sécurité», est-il écrit.

Dean Dussault, conseiller principal en communications de Suncore, a autrement refusé de répondre à toute question sur les détails de l'opération en cours. Sa missive dit simplement que «du nouvel équipement de pompe d'incendie a été commandé et sera installé à Québec au cours des prochains jours».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer