Québec a des sous pour le Port

Pamela Oates, de San Diego, en Californie, est... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Pamela Oates, de San Diego, en Californie, est la millionième croisiériste accueillie au terminal de croisières Ross-Gaudreault. On la voit ici en compagnie de son mari William et du capitaine Nielsen du Seabourn Quest, navire propriété de la Holland America Line.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Le gouvernement du Québec est prêt à investir au port de Québec pour consolider l'industrie des croisières.

L'Administration portuaire de Québec (APQ) soulignait vendredi l'arrivée d'un millionième croisiériste au terminal Ross-Gaudreault. Les ministres Sam Hamad (Capitale-Nationale) et Dominique Vien (Tourisme) étaient de la fête. Tous deux ont laissé poindre une aide provinciale pour améliorer les infrastructures d'accueil du port de Québec.

Le président-directeur général de l'APQ, Mario Girard, cherche 55 millions $ pour réaménager le terminal de croisières, ajouter un deuxième terminal et remplacer la passerelle mobile. L'objectif est de doubler le nombre de visiteurs arrivant à Québec par la voie des eaux d'ici 2025. Ils seraient alors plus de 400 000 par année.

«Le gouvernement sera à vos côtés», a déclaré Mme Vien, députée de Bellechasse. Elle a refusé de dire combien d'argent pourrait être investi et de quelle enveloppe il proviendrait. «On regarde le projet dans sa globalité, dans son ensemble», en lien avec la nouvelle stratégie maritime, a-t-elle simplement ajouté.

Son collègue Hamad a insisté sur les retombées des croisières à Québec, évaluées à 23 millions $ par année actuellement. «On est très heureux de voir les retombées, le nombre de personnes. L'investissement a été très payant», a-t-il fait remarquer.

M. Girard a accueilli positivement cette «écoute très attentive» du provincial. Il a évité d'avancer un échéancier pour le début des travaux. Le réaménagement du terminal actuel apparaît prioritaire afin de bien servir la clientèle en embarquement/débarquement, qui commence ou termine sa croisière à Québec.

Quant au second terminal, M. Girard ne voit pas d'autre endroit où le placer qu'au bassin Louise. La «vision» du Port pour cet emplacement stratégique sera dévoilée et soumise à la consultation dans les prochains mois.

M. Girard fait ressortir à quel point les croisiéristes apprécient la vue sur le Vieux-Québec à la descente du bateau et croit que cet effet wowserait préservé au bassin Louise. «On veut garder le branding», insiste-t-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer