Un Microbus urbain conçu à Québec

Silencieux, écologique et plus manoeuvrable qu'un bus ordinaire,... (Croquis fourni par Styl&Tech)

Agrandir

Silencieux, écologique et plus manoeuvrable qu'un bus ordinaire, le Microbus est une conception des entreprises de Québec Styl&Tech et Infodev.

Croquis fourni par Styl&Tech

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) Le futur Écolobus qui arpentera les rues de la capitale pourrait bien provenir de plus près qu'on ne le pense. Un prototype de véhicule électrique est en développement en ce moment même à Québec.

Deux entreprises de Québec ont uni leurs efforts pour concevoir un prototype de véhicule électrique qui, avec ses 25 pieds et sa capacité d'accueil de 30 passagers, aura la taille parfaite pour se frayer un chemin dans les rues étroites du Vieux-Québec. Le Microbus est en développement actuellement chez Styl&Tech, qui a pignon sur rue dans le parc industriel, rue Watt.

Le Microbus est fait d'aluminium. Il est silencieux, sans émissions polluantes et est plus manoeuvrable qu'un bus ordinaire.

L'entreprise sera d'ailleurs en début de semaine au Salon des transports présenté au Centre des congrès par l'Association québécoise des transports du Québec. Le président-directeur général de Styl&Tech, Roch Champagne, y fera la promotion du petit nouveau de la compagnie.

On veut «faire la démonstration qu'un microbus urbain muni d'une propulsion électrique québécoise, dont le châssis, la structure et la carrosserie seront conçus majoritairement en aluminium, est adapté pour rencontrer les besoins des utilisateurs et ceux des sociétés de transport nord-américaines. Le Microbus sera conçu pour joindre la clientèle résidentielle, périurbaine, touristique et autres applications en sites industriels et commerciaux. Ce véhicule se démarquera par son empreinte écologique minimale, sa qualité d'assemblage et son intelligence de la gestion énergétique», explique le document promotionnel du Microbus.

Nouvelle technologie

Côté technologie, Styl&Tech s'est associée à Infodev, une autre entreprise de Québec, qui a conçu un système de comptage de personnes de haute précision accompagné d'outils de transfert de donnée et d'applications de suivi par GPS. Ce qui permettra de savoir très précisément où se trouve l'autobus, combien de personnes montent à bord, combien en descendent, et même dans quelle section du véhicule sont situés les passagers afin d'ajuster en temps réel les conditions d'éclairage ou de chauffage aux endroits nécessaires.

Le gouvernement libéral de Jean Charest a annoncé en 2012 une subvention de 3 millions $ pour la création de ce nouveau véhicule électrique. En ce moment, il manque 1 million $ pour compléter le budget de production du prototype, qui s'élève à un peu plus de 6 millions $. Au moins 10 fournisseurs québécois profitent des retombées de sa création.

Discussions avec le RTC

Les véhicules pourraient intéresser des parcs technologiques, des entreprises privées, mais aussi des villes. «Les villes pourraient être parmi nos clients. Mais c'est dans deux, trois ans. On vise à entrer dans le marché urbain», confirme en entrevue au Soleil Roch Champagne.

Déjà, des discussions ont eu lieu avec le Réseau de transport de la Capitale (RTC), qui s'est montré intéressé, dit M. Champagne, mais les discussions ne sont pas allées plus loin. Car il reste plusieurs étapes avant qu'on n'aperçoive le Microbus sur les routes. Le prototype ne sera construit qu'en 2016, et il faudra deux années de tests et de rodage avant qu'on enclenche une production en série, avise le pdg.

La Ville de Québec doit renouveler son parc de huit Écolobus en 2015. Elle les remplacera par des midibus, des véhicules hybrides ou électriques d'environ 30 pieds de long qui comptent généralement 25 places assises et une quinzaine debout. Le fournisseur n'est pas encore déterminé, car le RTC procède par achats regroupés avec d'autres sociétés de transport pour bénéficier de meilleurs prix.

Montréal voulait expérimenter les midibus en 2013, mais les véhicules choisis n'ont pas été livrés par le fournisseur américain. Saguenay a testé une version chinoise et a conclu à la pertinence de la taille du bus sans toutefois adopter le modèle.

Avec La Presse

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer