Le RTC teste un autobus à deux étages

Partager

Sur le même thème

Annie Mathieu est journaliste surnuméraire au Soleil.
Annie Mathieu
Le Soleil

(Québec) Un autobus à deux étages, semblable à ceux qui sillonnent les rues de Londres, sera testé au cours des deux prochaines semaines sur deux parcours express du Réseau de transport de la Capitale (RTC).

Le prototype prêté par l'entreprise anglaise Alexander Dennis... (Le Soleil, Steve Deschenes) - image 1.0

Agrandir

Le prototype prêté par l'entreprise anglaise Alexander Dennis empruntera à raison de deux fois par jour la route du 236 en matinée  et celle du 254 en après-midi. Les usagers pourront monter à bord gratuitement et seront invités à fournir leurs commentaires au RTC.

Le Soleil, Steve Deschenes

Le prototype prêté par l'entreprise anglaise Alexander Dennis empruntera à raison de deux fois par jour la route du trajet 236 en matinée, qui part de Charlesbourg en direction de la Colline Parlementaire, et celle du 254 en après-midi, qui effectue le trajet entre le Grand Théâtre et Beauport.

«C'est le même fabricant que les autobus à Londres, sauf qu'il n'est pas rouge et que c'est sa version plus aérodynamique», a expliqué le président du RTC, Raymond Dion, qui dit travailler sur la venue du géant depuis déjà six mois.

Dès demain, les usagers pourront monter à son bord gratuitement et seront invités à fournir leurs commentaires au RTC, qui décidera d'ici un an s'il souhaite acheter de tels véhicules qui coûtent plus de 700 000 $. Ottawa, Toronto et Victoria, en Colombie-Britannique, utilisent déjà ces autobus qui comptent 82 places assises et qui sont munis d'un service Wi-Fi.

M. Dion a longuement soutenu que ces modèles permettaient de circuler sur les autoroutes en tout confort et ainsi d'éviter que les passagers soient debout à plus de 100 km/h. Il a cependant assuré qu'il ne souhaitait pas remplacer la flotte complète des Métrobus «articulés», qui peuvent asseoir la moitié moins de personnes et qui coûtent 525 000 $.

Il croit néanmoins qu'avoir recours aux véhicules à deux étages sur un certain nombre de parcours pourrait permettre certaines économies qui s'inscrivent dans la révision du plan stratégique auquel se livre actuellement le RTC.

Selon le chauffeur Benoit Richard, qui conduira l'autobus pendant la période d'essai, le véhicule est très confortable et facile d'usage. Il note cependant qu'il devra être prudent lorsqu'il circulera en ville, notamment pour éviter les branches d'arbres. Le RTC dit par ailleurs avoir vérifié les trajets pour que l'autobus n'ait pas à circuler sous un viaduc.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer