Le MTQ intègre le tramway dans l'aménagement de la tête des ponts

«Je partage cette préoccupation d'avoir une entrée de... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

«Je partage cette préoccupation d'avoir une entrée de ville, de l'autre côté des ponts, qui est attirante, qui est intéressante, qui est fluide, qui est sécuritaire mais qui est distinctive aussi pour la capitale qu'est la ville de Québec», a déclaré mardi Sylvain Gaudreault, au sortir de sa réunion avec le maire Labeaume.

Le Soleil, Yan Doublet

Partager

Dossiers >

Le tramway Labeaume
Le tramway Labeaume

L'arrivée du tramway transformera profondément la capitale, anticipe le maire Régis Labeaume. Présenté le 10 juin 2010, le projet qui coûterait 1,5 milliard$ favoriserait les écoquartiers et la densification de la ville. Le maire espère que Québec pourra prendre le tramway en 2020, à temps pour de futurs Jeux olympiques. »

(Québec) Le ministère des Transports du Québec (MTQ) intègre le tramway dans les plans de réaménagement de la tête des ponts. Ceux-ci seront rendus publics à l'automne, avec un an et demi de retard sur l'échéancier initial.

Le gouvernement péquiste a confirmé mardi qu'il reprenait à son compte les efforts mis par les libéraux pour repenser l'entrée de la capitale, de concert avec la Ville de Québec.

Les deux principaux partenaires ont toutefois modifié le calendrier, à l'occasion d'un tête-à-tête entre le ministre des Transports et le maire de Québec. «Une période de six mois supplémentaires a été convenue afin de se donner plus de temps pour analyser ce futur chantier d'importance pour la capitale nationale», a indiqué Yann Langlais-Plante, l'attaché de presse du ministre Gaudreault.

La grande planification ne se limite pas aux terrains vagues jouxtant l'aquarium. Elle englobe également les échangeurs qui mènent aux ponts de Québec et Pierre-Laporte ainsi qu'une partie du plateau centre de Sainte-Foy.

Le projet accusait déjà une année de retard. Lors de son lancement, en mars 2011, le ministre des Transports d'alors, le libéral Sam Hamad, avait promis les grandes lignes pour le début de 2012. Elles seront finalement dévoilées à l'automne. Un exercice de consultation publique suivra, dans une formule qui n'a pas été arrêtée encore.

«Je partage cette préoccupation d'avoir une entrée de ville, de l'autre côté des ponts, qui est attirante, qui est intéressante, qui est fluide, qui est sécuritaire mais qui est distinctive aussi pour la capitale qu'est la ville de Québec», a déclaré mardi Sylvain Gaudreault, au sortir de sa réunion avec le maire Labeaume.

Le titulaire des portefeuilles des Transports et des Affaires municipales a aussi parlé de la «nécessaire intégration des transports collectifs», qu'il considère comme un «critère de base pour toutes les questions de transports».

Plaidoyer pour le transport en commun

Dès son arrivée au pouvoir, en septembre, le péquiste a livré un vibrant plaidoyer pour le transport en commun en général et le tramway en particulier, qu'il imagine déjà sillonner les rues de Québec.

«Il y a les infrastructures comme telles mais il y a en même temps toute l'introduction dans ce projet-là du plan de mobilité durable. On est pas mal prêts quant au réseau routier. On en est à la phase d'aménagement parce qu'on veut que l'entrée de la capitale nationale soit une entrée distinctive», a exposé le maire Labeaume dans les mêmes termes.

Celui-ci se réjouit de voir le réseau routier planifié en fonction d'un tramway. «On pense exactement pareil là-dessus. La vision du ministre Gaudreault, la Ville de Québec, c'est du copier-coller», a conclu M. Labeaume.

Mardi, les deux politiciens ont refusé de quantifier l'investissement attendu pour rafraîchir l'approche nord des ponts. Des débours de 1 milliard $ en 10 ans ont été évoqués par le gouvernement provincial précédent. La participation du municipal n'a jamais été chiffrée puisqu'elle pourrait varier en fonction du concept retenu.

Le projet de tramway reliant Lévis et Québec, d'une longueur de 35 kilomètres, est quant à lui évalué à 2 milliards $. Personne n'a encore offert de ramasser la facture. Les résultats de l'étude de faisabilité, financée par le gouvernement du Québec, sont attendus à l'automne 2014.

Avec la collaboration de Valérie Gaudreau

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer