«Vélo boulevard»: une signalisation sur mesure, mais complexe

Partager

Annie Morin
Le Soleil

(Québec) Un tout nouveau panneau de signalisation routière, créé sur mesure par et pour Québec, a fait son apparition le long du «vélo boulevard» de la rue Père-Marquette. Le comprenez-vous?

Un triangle rouge, le fameux «cédez le passage», sur une grosse flèche qui pointe vers la gauche. Un vélo, à l'envers s'il-vous-plaît, avec deux chevrons suggérant un mouvement. Sur une autre version, on voit deux vélos... sur le côté.

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y a beaucoup d'informations sur ces affiches métalliques, de la même taille que les panneaux de limite de vitesse. Signe que les créateurs en étaient conscients, ils ont écrit «cédez aux vélos» (le vélo est dessiné) juste en dessous.

Des citoyens interrogés sur place par l'équipe vidéo du Soleil jugent le panneau complexe, particulièrement pour les automobilistes en mouvement, qui doivent le décoder rapidement.

Ce sont des fonctionnaires de la Ville de Québec qui ont imaginé cette combinaison de pictogrammes pour faire comprendre aux automobilistes qu'ils doivent obligatoirement tourner à gauche, non sans céder le passage aux cyclistes qui arrivent en sens inverse ou qui leur passent sous les yeux.

Priorité aux cyclistes

C'est le principe même de la voie cyclable partagée : les bicyclettes ont priorité sur les véhicules motorisés. Pour bien marquer cette priorité, des aménagements urbains obligent ici et là les automobiles à bifurquer vers d'autres rues, de façon à diminuer la circulation de transit et la vitesse. Les vélos, eux, filent en ligne presque droite puisqu'ils doivent dévier de leur course pour traverser les intersections en plein centre.

«La nouvelle signalisation a été conçue par la Ville en fonction des types de terre-pleins en diagonale aménagés sur le vélo boulevard. Ces modèles de panneaux sont inspirés d'une signalisation conçue par la Ville de Portland [Oregon] pour son réseau cyclable», explique la porte-parole Marie-Christine Magnan.

À Portland, on reconnaît la voie réservée aux cyclistes, bien identifiée par une bande bleue, tracée aussi sur la chaussée. Dans la version québécoise, ce sont les vélos et les chevrons qui montrent le chemin aux cyclistes, par terre et dans les airs.

Tous les panneaux de signalisation routière autorisés au Québec sont répertoriés dans le manuel de signalisation routière du ministère des Transports, communément appelé «le tome V», véritable bible pour les ingénieurs et les urbanistes. La nouvelle graphie n'y figure pas encore puisqu'elle a été taillée sur mesure pour le «vélo boulevard», lui-même une première au Québec.

«Les modèles conçus par la Ville ont été présentés au MTQ [ministère des Transports du Québec] pour avis et feront l'objet d'une demande d'homologation», précise Mme Magnan. Il faut compter entre 12 et 18 mois pour compléter le processus.

La nouvelle signalisation sera installée uniquement aux intersections avec un terre-plein en diagonale. Pour permettre aux cyclistes de circuler plus rapidement, deux arrêts obligatoires seront retirés au printemps 2013 sur Père-Marquette, aux intersections des avenues Bougainville et des Braves. Idem au coin de la rue de Callières et de l'avenue Ernest-Gagnon.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer