L'Office de la langue française cherche à franciser «vélo boulevard»

À pareille date l'an dernier, l'OQLF proposait plutôt... (Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

À pareille date l'an dernier, l'OQLF proposait plutôt de parler d'un «itinéraire cyclable partagé», puisque vélos et automobiles se côtoient sur le trajet empruntant principalement la rue Père-Marquette.

Le Soleil, Steve Deschênes

Partager

Annie Morin
Le Soleil

(Québec) L'Office québécois de la langue française (OQLF) cherche un nouveau nom pour le «vélo boulevard» de la Ville de Québec, dont le tracé doit encore être revu à proximité du Collège Saint-Charles-Garnier pour cause de trafic scolaire.

L'OQLF a déjà critiqué l'expression adoptée pour désigner le nouveau lien cyclable partagé, qui reliera l'Université Laval à la colline parlementaire et dont l'aménagement sera complété l'an prochain.

«Vélo boulevard» est une traduction littérale de l'expression bicycle boulevard (ou bike boulevard) popularisée aux États-Unis. Celle-ci désigne une rue où la vitesse est réduite et qui a été aménagée pour faciliter les déplacements à bicyclette. Or, un boulevard est une voie de circulation d'au moins quatre voies. Problème de langue, donc, et de définition.

À pareille date l'an dernier, l'OQLF proposait plutôt de parler d'un «itinéraire cyclable partagé», puisque vélos et automobiles se côtoient sur le trajet empruntant principalement la rue Père-Marquette. Mais la proposition a été jugée lourde et peu accrocheuse par la Ville de Québec. Un appel a été fait aux citoyens pour trouver mieux, fonctionnaires et élus se sont aussi creusé la tête.

«J'admets que "vélo boulevard", ce n'est peut-être pas français, mais tout le monde comprend c'est quoi et c'était facile à utiliser», soupire le conseiller François Picard, responsable du dossier, qui «ne souhaite pas compliquer les affaires». Pour l'instant, lui-même parle du bike boulevard: «Au moins, j'utilise un vrai terme anglais au lieu de parler à la française avec des termes anglais», dit-il en rigolant.

Cet automne, un ultime mandat a été confié à l'OQLF pour trouver «un nom intéressant» à inscrire sur les affiches et à intégrer dans le langage courant. Des propositions sont attendues dans quelques semaines.

Martin Bergeron, porte-parole de l'OQLF, explique que les terminologues travaillent en collaboration avec l'organisme Vélo Québec, puisque la dénomination pourrait être reprise ailleurs dans la province. Le principe du corridor cycliste en pleine rue fait tranquillement son apparition au Québec, mais pourrait gagner en popularité avec l'accent mis sur les transports actifs.

«On travaille à ce que la terminologie proposée cadre bien avec les règles du français et on veut évidemment que les gens s'approprient les mots», dit M. Bergeron, qui juge le cas «intéressant». Les résultats seront publiés dans Le grand dictionnaire terminologique du Québec.

Autre modification au tracé

Quant au tracé du fameux «vélo boulevard», il doit subir une autre modification. L'ouverture de l'Institut Saint-Joseph, école primaire installée à côté du Collège Saint-Charles-Garnier, a entraîné une hausse considérable de la circulation dans la rue Joffre et aux alentours. Le matin surtout, les parents viennent tous conduire leurs enfants à la même heure, ce qui crée des bouchons dangereux.

«Même sans piste cyclable, ça cause des problèmes de sécurité pour les piétons», rapporte François Picard. Il a donc été convenu de faire bifurquer les vélos venant de Père-Marquette sur l'avenue Cardinal-Rouleau au lieu de Joffre pour aller rejoindre la rue Raymond-Casgrain et filer vers l'Université Laval. Les cyclistes éviteront donc le trafic automobile et piéton autour des écoles privées.

Depuis le début du projet, cet endroit pose un problème. Pour maintenir la ligne droite, il avait d'abord été convenu de faire passer le «vélo boulevard» devant le Collège Saint-Charles-Garnier, entre le stationnement et les marches, mais la direction a refusé pour des questions de sécurité. Elle a également interdit l'accès à la cour arrière, puisque les élèves y circulent fréquemment. La zone tampon sera maintenant étendue à la rue Joffre.

Suggestions

Vous avez des suggestions de noms pour rebaptiser correctement le «vélo boulevard»? Écrivez à amorin@lesoleil.com.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer