Le ministre Gaudreault contre un aérodrome à Neuville

Le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, s'est... (Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

Le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, s'est rangé du côté des opposants au projet de l'aérodrome. «Notre position est très claire au Parti québécois depuis très longtemps.»

Le Soleil, Steve Deschênes

Partager

(Québec) Le maire de Neuville, Bernard Gaudreau, est sorti samedi du congrès de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) avec en poche l'appui de la Fédération et du ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, qui se sont rangés comme lui du côté des opposants au controversé projet d'aérodrome.

«Notre position est très claire au Parti québécois depuis très longtemps. On l'a dit de façon très, très forte à l'Assemblée nationale quand nous étions à l'opposition à l'effet qu'on appuie la FQM dans sa proposition d'aujourd'hui de ne pas avoir d'aéroport à Neuville», a déclaré le ministre Gaudreault à la fin du congrès.

Les membres de la FQM avaient, quelques heures plus tôt, adopté une résolution demandant au gouvernement fédéral de consulter les municipalités sur les décisions touchant l'utilisation du sol pour l'emplacement d'aérodromes et de respecter leurs compétences en matière d'aménagement du territoire.

«Cette résolution, c'est un poids supplémentaire que nous voulons nous donner devant le gouvernement fédéral à l'effet qu'il y a au Québec des façons de faire en matière d'aménagement. Quand un projet comme celui de Neuville vient faire fi de tout ça, c'est un non-sens en termes de planification et tout l'impact que tout ça peut créer sur le milieu de vie», a commenté le président de la FQM et maire de Saint-Prime, Bernard Généreux.

Avec le gouvernement du Québec, la FQM souhaite donc faire entendre sa voix auprès du gouvernement fédéral pour que l'exemple de Neuville ne se répète plus. «Nous souhaitons que le ministre responsable des Transports, Denis Lebel, lui-même un ancien élu municipal, puisse entendre raison et reconnaisse l'iniquité dans laquelle on se retrouve et la difficulté que ça crée à ce territoire.»

M. Généreux a d'ailleurs critiqué la position du ministre Lebel dans ce dossier. «On ne peut pas indûment comme il le fait se dissimuler derrière des compétences en disant, c'est de ma compétence et prétendre que le développement économique justifie de passer outre la compétence municipale.»

Le président de la FQM a aussi invoqué la non-acceptabilité sociale du projet et son effet négatif potentiel sur le milieu de vie. «Dans un contexte où l'acceptabilité sociale, c'est maintenant la manière de faire du développement durable, on ne peut pas accepter sous prétexte d'une compétence qui est autre qu'on puisse tolérer du développement qui ne soit pas durable et acceptable socialement.»

Au cours des derniers mois, plusieurs centaines de citoyens de Neuville se sont mobilisées contre le projet d'aérodrome des promoteurs Raymond Carpentier, Jean-Marc Carpentier et Pierre Mercier, invoquant des problèmes de bruit et une baisse de leur qualité de vie.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer