Autoroute de la Bravoure: la Commission de toponymie coupe la poire en deux

C'est le tronçon qui prolonge l'autoroute Henri-IV depuis... (Google Street View)

Agrandir

C'est le tronçon qui prolonge l'autoroute Henri-IV depuis l'intersection de l'avenue Industrielle, à Québec, qui portera le nom de «Route de la Bravoure».

Google Street View

(Québec) Ce ne sera pas l'autoroute Henri-IV finalement qui sera rebaptisée en l'honneur des militaires, mais plutôt le tronçon qui la prolonge. Celui-ci, qui se rend jusqu'à Shannon, portera le nom de route de la Bravoure.

Les membres de la Commission de toponymie de Québec ont pris cette décision mercredi, reprenant une idée mise de l'avant en 2009 par le député de Chauveau, Gérard Deltell. Celui-ci voulait un changement de nom de l'autoroute qui mène à la base militaire de Valcartier pour honorer les membres québécois des Forces armées canadiennes.

D'une longueur de 9,2 kilomètres, la route de la Bravoure débutera à l'intersection de l'avenue industrielle, à Val-Bélair, et se terminera à Shannon. Elle traversera la municipalité de Saint-Gabriel-de-Valcartier. À l'heure actuelle, cette portion de route porte les noms d'autoroute Henri-IV, boulevard Pie-IX et boulevard Jacques-Cartier.

Même si elle avait reçu l'appui du premier ministre Jean Charest et du maire de Québec, Régis Labeaume, la proposition avait été rejetée en décembre 2009, puis une nouvelle fois en avril 2010.

Compromis

La Commission avait estimé que le nom d'Henri IV devait être conservé, puisqu'il était solidement ancré dans l'usage et qu'il rappelait l'importance du rôle joué par le monarque français dans la fondation de la ville de Québec.

La proposition de changer le nom de l'autoroute Henri-IV pour honorer les militaires a été soumise une nouvelle fois en 2011 à la Commission pour une «analyse administrative». Hier, celle-ci a estimé qu'il n'y avait pas lieu de revenir sur les décisions prises dans le passé. «Ce que la Commission a cherché à faire, c'est de trouver une solution et d'être souple pour honorer les militaires», a souligné sa présidente, Louise Marchand, au sujet du compromis qui a été trouvé.

«C'est une victoire pour les militaires, pour leurs familles et pour les 7500 personnes qui ont signé la pétition», a affirmé le député caquiste, Gérard Deltell. Celui-ci ne s'est pas dit déçu de voir une route, plutôt qu'une autoroute, arborer un nom rendant hommage aux militaires. «C'est un pas majeur qui a été franchi», a-t-il répété, ajoutant que le débat entourant cette question et qui aura duré trois ans a finalement porté fruit.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer