De la haute voltige à l'aéroport de Rivière-du-Loup

Martin Hivon veut faire découvrir l'expérience grisante de... (Marc Larouche, collaboration spéciale)

Agrandir

Martin Hivon veut faire découvrir l'expérience grisante de la haute voltige et des forces d'accélération.

Marc Larouche, collaboration spéciale

 

Marc Larouche, collaboration spéciale
Le Soleil

(Rivière-du-Loup) Des étincelles brillent dans les yeux de Martin Hivon lorsqu'il parle de ses 12 ans aux commandes d'a-vions de chasse comme le fameux CF-18 des Forces canadiennes. Retraité de la Force aérienne depuis peu, l'homme, originaire de Rivière-du-Loup, est de retour entre fleuve et montagnes pour faire vivre au grand public l'expérience de la voltige aérienne.

«Quand je disais aux gens quel travail j'effectuais, ils me répondaient toujours que j'étais chanceux de voler en CF-18. C'est à partir de là que l'idée a germé», dit celui qui a aussi été instructeur de vol durant plusieurs années à la base militaire de Bagotville.

«J'ai formé des étudiants de tous niveaux, de débutant à instructeur, notamment dans les avions du type de ceux des Snowbirds [les CT-114 Tutor].»

Pour arriver à ses fins, Martin Hivon n'a pas lésiné sur les moyens. Il a acheté un avion Bellanca Citabria flambant neuf certifié pour la voltige et spécialement conçu à ces fins.

Il peut accueillir deux passagers : le pilote devant et le client derrière. «C'est un avion qui ne vole surtout pas à l'endroit», dit-il, le sourire en coin. Même le toit de l'appareil est vitré... question de bien voir l'horizon tourner!

L'expérience dure 25 minutes durant lesquelles, lors de certaines manoeuvres, le passager ressent des forces d'accélération (les G) lui faisant avoir la sensation de peser jusqu'à quatre fois son poids.

Si le pilote entraîné d'un véritable CF-18 peut endurer une force G beaucoup plus importante, l'expérience offerte par Martin Hivon n'en demeure pas moins grisante. En tout cas, c'est ce que laisse croire le sourire sans équivoque d'une collègue qui l'a essayé.

«Je suis le seul pilote au Canada qui offre ces expériences de haute voltige avec un permis commercial dans un avion spécialement conçu», conclut M. Hivon. Aucune expérience en aviation n'est requise pour participer à l'activité, offerte pour 249,95 $.

Service de taxi aérien

Conscient que la haute voltige, si originale soit-elle, ne pourra à elle seule arriver à rentabiliser l'investissement, le jeune retraité offre aussi les services de taxi aérien et de pilote pour des photographes professionnels, la surveillance aérienne et autres. Les détails sont accessibles au www.aviationmh.com.

Aussi, l'école de pilotage privée et commerciale instaurée l'an dernier par le Centre aéronautique de Québec à l'aéroport de Rivière-du-Loup rejoint les objectifs fixés.

«Plus d'une quinzaine de pilotes ont été formés, et certains ont même acheté leur propre avion», note le président, Yves Labbé.

Fort de ce succès, une nouvelle formation sera offerte en mars. Les forfaits Pilote d'un jour et Tour de ville sont aussi très appréciés. Vous pouvez écrire à dispatch@cfaq.net ou appeler au 418 877-6004.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer