Pistes cyclables en hiver: la Ville de Québec en retard

Une piste cyclable déneigée, à Montréal.... (Photo: François Roy, La Presse)

Agrandir

Une piste cyclable déneigée, à Montréal.

Photo: François Roy, La Presse

(Québec) La Ville de Québec traîne de la patte en matière de vélo hivernal en ne déneigeant aucune piste cyclable, contrairement à Montréal et bientôt Ottawa.

En 2007, Montréal a annoncé la création du premier réseau blanc au Québec. Depuis 2008, elle déneige - avec une efficacité controversée - pas moins de 30 km de son réseau cyclable.

Cette mesure serait toutefois prise à la légère à la métropole; des bouts de pistes cyclables sont ignorés, et le déneigement se fait tardivement, bien après celui des artères principales. N'empêche, Montréal est une des rares villes à tenter de déneiger les voies de circulation des cyclistes durant la saison froide. Sainte-Julie, en banlieue de Montréal, déneige aussi quelques pistes cyclables.

À Sherbrooke, les pistes cyclables sont non seulement oubliées durant l'hiver... elles sont en plus strictement interdites. La plupart des municipalités oublient tout simplement les pistes cyclables en hiver, mais Sherbrooke rappelle que les pistes sont «interdites» en hiver, car les vélos endommageraient la chaussée... On invite même l'ensemble de la population à ne pas faire l'usage du vélo avant le printemps, et ce, sur l'ensemble du réseau cyclable.

Pistes damées plutôt que déneigées

À Québec, aucune piste cyclable n'est déneigée durant la saison froide. Les pistes cyclables sont officiellement accessibles aux vélos, mais les chaussées sont damées plutôt que déneigées. Dans les faits, elles conviennent davantage aux marcheurs, raquetteurs et fondeurs qu'aux cyclistes.

La Ville avait évoqué l'idée de déneiger en 2010 la future voie cyclable partagée entre la colline parlementaire et l'Université Laval. À l'époque, le scénario d'une voie cyclable sur René-Lévesque était toujours dans les cartons. Or, ce «vélo boulevard» sera finalement aménagé à même les rues Père-Marquette et De Callières. Il s'agira davantage d'une route partagée entre vélos et autos qu'une piste cyclable traditionnelle en retrait de la circulation. Puisque le «vélo boulevard» sera emprunté par les autos, il sera donc déneigé à certains endroits par la Ville de Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer